HomeSportsThomas Tuchel : « On a gagné et je ne vais pas m’excuser...

Thomas Tuchel : « On a gagné et je ne vais pas m’excuser pour ça »

Thomas Tuchel :
Thomas Tuchel : "On a gagné et je ne vais pas m'excuser pour ça"

L’entraîneur parisien n’a pas vraiment apprécié les critiques sur la prestation de son équipe après la victoire du PSG ce mardi contre Leipzig (1-0).

Le PSG devait s’imposer ce mardi contre Leipzig pour rester maître de son destin en Ligue des champions. C’est chose faite 1-0 à l’issue d’un match où les hommes de Thomas Tuchel ont souffert. L’entraîneur parisien a réagi en conférence de presse. D’abord très calme, il s’est emporté sur la fin, proposant aux journalistes de se rendre dans son vestiaire pour s’assurer que les joueurs avaient tout donné sur le terrain.

Peut-on parler de victoire chanceuse ?

Thomas Tuchel : On a manqué de chance à Leipzig. Aujourd’hui, on a eu un peu de chance, on a joué avec un grand coeur, on a défendu. On a tout donné, on a joué avec beaucoup de solidarité et on a défendu ensemble, toujours. On a gagné et je ne vais pas m’excuser pour ça.

Lire aussi:   PSG - OM : Racisme, Hiroki Sakai prend la défense de Neymar

Pourquoi avoir défendu si bas ?

On a juste répondu à ce que le match demandait.

Comment expliquez-vous l’animation assez pauvre offensivement ?

Il y avait aussi de la qualité de l’autre côté. Ils ont été en demi-finale. Nous, on a fait onze matches en Ligue 1, quatre matches en Ligue des champions. On a eu presque 100 joueurs blessés pendant cette période. Avant Monaco, j’ai vu cette statistique : il nous manque sept joueurs par match en moyenne. Si vous attendez le meilleur du PSG avec cette statistique, c’est votre droit. Aujourd’hui, c’était nécessaire de répondre. Ce n’était pas possible de sortir de la pression avec le ballon. Il faut l’accepter.

Qu’avez-vous pensé des prestations de Danilo et Marquinhos ? Où joueront-ils dans le futur ?

Je ne peux pas penser au futur. Marquinhos a joué sous injection, il était blessé normalement. On a laissé Marquinhos à côté d’Abdou (Diallo) pour lui donner confiance. On a joué avec les trois en défense à la fin. Marquinhos a été exceptionnel, un leader, un vrai capitaine.

Lire aussi:   Feuilleton Neymar : un doute sur les réelles intentions du Barça...

On savait l’importance de ce match, êtes-vous soulagé après cette victoire ? Cela peut-il être le point de départ de votre saison ?

Vous savez qu’on a une autre finale à Manchester la semaine prochaine. J’espère qu’on pourra récupérer un peu même si on a pas trop d’entraînements puisqu’on rejoue samedi (contre Bordeaux). On a pu voir Marco Verratti aujourd’hui sur le terrain. C’était exceptionnel. Il a joué sans rythme. Beaucoup de gars manquent de rythme, Kylian (Mbappé) manque aussi de rythme. Vous pensez peut-être que ce sont toujours des excuses, mais c’est la réalité. J’ai vu une équipe avec une grande solidarité. On a eu la réussite nécessaire pour gagner ce soir, avec beaucoup de pression sur nous. Et ce sera la même chose la semaine prochaine à Old Trafford.

Lire aussi:   Madrid a également tenté la piste Sergio Rico

Doit-on s’attendre au même type de match à Manchester ?

Je ne sais pas honnêtement. Le plus difficile est de trouver les onze joueurs capables de donner l’impact suffisant. On a un match à venir contre Bordeaux. C’est un match important, et ensuite il faudra préparer un plan contre Manchester. Si les joueurs se sentent mieux, on fera un meilleur match. Si c’est nécessaire de défendre encore bas, on va le faire, mais j’ai confiance.

Vos joueurs manquent-ils de confiance ?

Non, on manque seulement de rythme. Les joueurs sont morts, ils ont tout donné physiquement et je suis fatigué de devoir répondre toujours à vos questions, à vos attentes. Si vous avez les c…, allez poser cette question au vestiaire. Vous allez trouver des gars qui sont cuits.