HomeSportsPrésidence à la CAF – La FIFA va encore se prononcer sur...

Présidence à la CAF – La FIFA va encore se prononcer sur l’éligibilité d’Ahmad Ahmad

Présidence à la CAF – La FIFA va encore se prononcer sur l’éligibilité d’Ahmad Ahmad
Présidence à la CAF – La FIFA va encore se prononcer sur l’éligibilité d’Ahmad Ahmad

C’est la commission d’éthique de la FIFA ( qui l’avait déjà sanctionné et décidé qu’il ne sera pas candidat ) qui décidera du sort de la candidature d’Ahmad Ahmad à la présidence de la CAF, selon le dernier comité exécutif (Comex) de la CAF, qui s’est tenu le samedi 6 février 2021 au Cameroun, et qui a été présidé par Ahmad Ahmad rétabli temporairement dans ses fonctions par le TAS.

Avant cette réunion du Comex de la CAF, la Commission de Gouvernance de la CAF avait reconsidéré sa décision concernant la candidature d’Ahmad Ahmad. Le vendredi 5 février 2021 dans un courrier transmis au secrétariat général de la CAF, la commission de Gouvernance dirigée par Brizoua-Bi a déclaré Ahmad Ahmad ”éligible au poste de président de la CAF”.

Lire aussi:   Pogba partira pour bien moins cher que prévu

C’est cette décision qui a été remise en cause par le comité exécutif de la CAF, ce samedi 6 février. Le Comex de la CAF s’est appuyé sur l’article 44 de ses statuts pour avoir une autre lecture de la décision de la commission de gouvernance.

”La Commission de gouvernance traite toutes les questions de gouvernance de la CAF, elle conseille également le Comité Exécutif et lui apporte son assistance sur ces questions. Elle institue une sous-commission de contrôle qui procède au contrôle d’éligibilité de tout candidat à un siège au comité exécutif de la CAF et recommande les résultats au comité exécutif ainsi que ceux des contrôles d’indépendance. Elle constitue également une sous-commission d’éthique conformément au code d’éthique de la CAF”, stipule l’article 44.

Lire aussi:   CAN-2023 : la phase finale se déroulera en été

Sur cette base ”de conseil et de recommandation” , le Comex a estimé que la décision du 5 février n’était pas opportune.

”Le Comité exécutif trouve inopportune la décision de la Commission de gouvernance communiquée le 05 février, et il rappelle que le contrôle d’éligibilité, pour les candidats au poste de Président de la CAF, est exclusivement du ressort de la Commission de Contrôle de la FIFA”, a précisé le communiqué de la CAF qui a sanctionné cette réunion. En des termes simples, Il revient à la FIFA à travers sa commission de Contrôle de réexaminer le dossier du président de la CAF, après avoir pris une décision contraire sur la base d’une sanction , dont la suite est attendue.

Lire aussi:   Sierra Leone – Bénin: le conseil de Jean-Marc Adjovi-Boco à la CAF pour éviter l’épisode 2 de la «Série Freetown»