HomeSportsOFFICIEL: la Copa America ne se jouera plus en Argentine

OFFICIEL: la Copa America ne se jouera plus en Argentine

OFFICIEL: la Copa America ne se jouera plus en Argentine
OFFICIEL: la Copa America ne se jouera plus en Argentine

La Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a annoncé dimanche soir avoir décidé de suspendre l’organisation de la Copa America en Argentine, en raison de la pandémie de covid-19 dans le pays, et est à la recherche d’un nouveau pays organisateur.

A deux semaines du début de la 47e édition de la Copa America, CONMEBOL a déclaré « que, compte tenu des circonstances actuelles, il a été décidé de suspendre l’organisation de la Copa America en Argentine », dans un message publié sur Twitter. La CONMEBOL a ajouté qu’elle analysait « les propositions d’autres pays ayant manifesté leur intérêt à accueillir le tournoi continental« , prévu entre le 13 juin et le 10 juillet, et qu’un nouveau pays hôte sera annoncé « prochainement ».

Lire aussi:   Un peu de répit pour Zidane

Dimanche, la ministre argentine de la Santé, Carla Vizzotti, avait déjà admis que la tenue de la Copa America dans le pays n’était pas « définie à 100% ». Le gouvernement argentin a présenté à la CONMEBOL « les stricts » protocoles sanitaires pour accueillir la compétition car, depuis avril, le pays a connu une augmentation du nombre de cas de covid-19.

Dans un premier temps, la plus grosse compétition entre équipes sud-américaines devait être co-organisée par l’Argentine et la Colombie, mais la Colombie avait demandé un report, en raison de la crise et des tensions sociales existant dans son pays, ce que la CONMEBOL a refusé. La semaine dernière, le président argentin Alberto Fernández avait déclaré que le pays de Messi était prêt à accueillir le tournoi, suite au rejet de la Colombie.

Lire aussi:   Covid-19 : désormais pour sortir ou rentrer en Côte d’Ivoire, il faut payer 50.000

L’Argentine a enregistré 348 décès et 21 346 cas de covid-19 dimanche. Depuis le début de la pandémie, le pays a dénombré 77 456 décès et 3 753 609 infections.