Home Sports Les recrues les plus chères de toute l’histoire par nationalité

Les recrues les plus chères de toute l’histoire par nationalité

Les recrues les plus chères de toute l'histoire par nationalité
Les recrues les plus chères de toute l'histoire par nationalité

Les recrues les plus chères de toute l’histoire par nationalité

Une étude de ‘ProFootballDB’ permet de confectionner une liste des transferts les plus chers de chaque pays les plus populaires du football. Celui de Neymar est logiquement le plus onéreux de tous.

Neymar (Brésil, 222 millions)

Le transfert le plus cher de l’histoire fut la retentissante arrivée de Neymar à Paris en provenance de Barcelone. Cela devrait le rester un bon bout de temps.

Kylian Mbappé (France, 135)

Le PSG a versé 135 millions d’euros à Monaco, après avoir convenu d’un prêt avec option d’achat obligatoire avec le club du Rocher.

Joao Félix (Portugal, 126)

Le plus grand mouvement de l’histoire de l’Atlético a actualisé le précédent, qui était le transfert de Cristiano Ronaldo au Real Madrid l’été dernier.

Lire aussi:   Football : 11 joueurs d’origine ivoirienne participent à la ligue européenne des champions 2016

Gareth Bale (Pays de Galles, 105)

L’un des plus précoces à avoir atteint ces chiffres stratosphériques. Nous ne sommes pas près de voir un autre Gallois vendu à prix d’or par un club, comme l’a fait Tottenham avec l’Express de Cardiff.

Eden Hazard (Belgique, 100)

Un autre des grands noms de la fenêtre des transferts 2019-20. Par ailleurs, ce montant devrait gonfler puisque des bonus ont été conclus entre Madrid et Chelsea.

Gonzalo Higuaín (Argentine, 90)

L’Argentine fabrique sans cesse des talents mais le transfert du Pipa de Naples à la Juventus reste le plus important d’un joueur argentin, financièrement parlant.

Harry Maguire (Angleterre)

Manchester United a fait mieux que Liverpool avec Van Dijk en s’emparant du central de Leicester pour un montant encore plus conséquent.

Lire aussi:   Mbappé vote Messi pour le Ballon d’Or 2019

Matthijs de Ligt (Pays-Bas, 85)

Un autre des défenseurs ayant marqué l’histoire bancaire du football. Raiola a créé une grande lutte de clubs qui a finalement débouché sur une arrivée du Hollandais à Turin, après une sublime saison à l’Ajax.

Luis Suárez (Uruguay, 82)

Barcelone a déboursé plus de 80 millions pour enclencher son départ d’Anfield. Il est aujourd’hui l’un des fers de lance du club catalan.

Kepa Arrizabalaga (Espagne, 80)

Chelsea a payé la clause de départ du jeune portier pour un montant qui en a surpris plus d’un.

James Rodríguez (Colombie, 75)

Florentino Pérez s’éprenait de lui et n’hésitait pas à formuler une grosse offre à Monaco après son grand Mondial au Brésil.

Zlatan Ibrahimovic (Suède, 69)

Lire aussi:   11è journée-Africa-ASEC-Pacheco : « L'ASEC a plus d'arguments »

L’un des cracks qui a connu le plus de clubs dans l’histoire du football a laissé sa marque la plus élevée en rejoignant le Camp Nou en provenance de l’Inter.

Jorginho (Italie, 57)

Jorginho était l’un des piliers du Naples de Maurizio Sarri. Quand le tacticien italien a rejoint Chelsea, il a demandé un gros effort à sa direction pour le joueur. À tel point que son transfert est entré dans l’histoire.

Leroy Sané (Allemagne, 50)

Pep Guardiola s’amourachait de l’ailier allemand qui brillait à Schalke 04. Avant l’inflation ‘post-Neymar’, Manchester City investissait un demi-million pour ses services.

Les recrues les plus chères de toute l’histoire par nationalité

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Be Soccer ». Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here