HomeSportsLdC: le PSG tremble mais passe, Chelsea se qualifie petitement

LdC: le PSG tremble mais passe, Chelsea se qualifie petitement

LdC: le PSG tremble mais passe, Chelsea se qualifie petitement
LdC: le PSG tremble mais passe, Chelsea se qualifie petitement

Les Parisiens ont souffert contre le Bayern Munich (0-1; aller 3-2), mais joueront les demi-finales de la Champions League. Comme Chelsea, triste face à Porto (0-1; 2-0).

Les ultras parisiens, qui n’ont eu de cesse d’envoyer des feux d’artifice autour du Parc des Princes mardi soir, ont fini par pouvoir jubiler, après avoir longtemps croisé les doigts et serré d’autres choses. Cette fois, le PSG semble avoir définitivement vaincu sa malédiction à ce stade de la compétition et effacé le spectre des «remontadas», car il a passé l’écueil bavarois. Il a tremblé jusqu’au bout, certes, mais l’essentiel est là: la qualification pour les demi-finales pour la deuxième année consécutive, la troisième en tout.

Largement dominés, mais vainqueurs 2-3 à l’aller, les Parisiens ont réussi un début de match qui aurait peut-être mérité meilleur sort. Mais voilà, Neymar a été le seul de sa formation à inquiéter Neuer. Le Brésilien a buté trois fois sur le gardien allemand (10e, 27e et 34e), avant de trouver à deux reprises les montants bavarois (37e et 39e). De quoi commencer à gamberger, même si le Bayern n’avait que peu mis le nez à la fenêtre.

Lire aussi:   Cameroun : Jean de Dieu condamne le libertinage sur Facebook

Neymar rate tout

Six absents de marque, dont la blessure de Goretzka peu avant le match, en plus des absences de Süle, Gnabry, Lewandowski… Du coup, la troupe de Hans-Dieter Flick a débuté avec Choupo-Moting en pointe et un banc rempli de jeunes pousses inexpérimentées comme Stanisic (21 ans), Kouassi (18 ans), Musiala (18 ans) ou encore Zaiser (22 ans). Les Bavarois n’avaient que sept joueurs sur le banc. Le PSG? Douze, dont les expérimentés Florenzi et Herrera, ainsi que le buteur Kean et la star Verratti.

Lire aussi:   Éliminatoires de la Can 2017: Les Eléphants ont foulé le sol de Bouaké ce jeudi

Ce sont pourtant les champions d’Europe en titre qui ont fini par ouvrir le score, sur une réussite improbable de l’ancien Parisien Choupo-Moting, juste avant la pause (40e). La partie a alors pris une toute autre tournure et tant Alaba (44e et 47e) que Sané (45e+2) auraient pu virtuellement qualifier le club allemand. Comme Coman à la 69e, lorsque Paredes lui a enlevé le ballon au dernier moment, ou Sané, qui a trop croisé sa frappe à la 81e.

Du côté parisien, Neymar avait encore manqué une montagne à la 53e, sur un centre rasant la ligne de but de Di Maria. Le roseau français a ensuite vacillé, a même plié sérieusement sur la toute fin de rencontre, mais il a tenu et, même exténués, Neymar et compagnie ont levé les bras au ciel. Autant de joie que de soulagement…

Lire aussi:   Ronaldo, contact établi avec le PSG !

Chelsea minimaliste

A Séville, où Chelsea a «reçu» Porto, là même où Porto avait reçu Chelsea la semaine dernière, la qualification des Londoniens n’a jamais été sérieusement remise en doute. Vainqueurs 2-0 de la première manche, les hommes de Thomas Tuchel ont annihilé toutes les velléités portugaises, jusqu’à la 90e minute du moins. Les «Blues» ont même annihilé toutes velléités tout court et ont assuré leur ticket pour les demi-finales au terme d’une rencontre d’une rare tristesse (0-1, premier tir cadré du match à la… 65’).

Les Portugais ont fini par marquer le but de l’espoir dans les arrêts de jeu par Taremi (94e), mais c’était déjà trop tard. Les Anglais rencontreront au prochain tour, dans deux semaines, le vainqueur de l’affrontement entre Liverpool et le Real Madrid (aller 1-3). Le PSG défiera pour sa part le gagnant du dernier quart de finale: le Borussia Dortmund ou Manchester City (aller 1-2)