Home Sports Eliminatoires CAN 2017: pourquoi il faut croire en la qualification des Eléphants

Eliminatoires CAN 2017: pourquoi il faut croire en la qualification des Eléphants

La Côte d’Ivoire aurait pu se mettre à l’abri d’une qualification pour la CAN 2017 au Gabon, si elle avait battu le Soudan le mardi 29 mars 2016 au cours de la 4e journée des Eliminatoires de la CAN 2017 dans le Groupe I. Mais que non ! Les Eléphants devront attendre la dernière journée des éliminatoires en septembre face à la Sierra Leone pour tenter de composter leur billet pour la Gabon.

1-1, c’est le résultat du match entre la Côte d’Ivoire et le Soudan au stade El Merreck d’Omdurman de Khartoum. Autant les Eléphants sont passés pas loin d’une défaite à Khartoum (l’arrêt salvateur de Gbohouo en toute fin de match) autant les Crocodiles du Nil ont manqué de se faire battre à domicile. Au regard de nombreuses occasions gâchées par les attaquants ivoiriens que sont : Yao Kouassi Gervais et Bony Wilfried. En clair, les deux formations du groupe I, qui se disputent l’unique place qualificative de la CAN 2017, ont coupé la poire en deux en prenant chacune un point pour le compte de cette journée. Les Champions d’Afrique demeurent ainsi les leaders de la poule avec 5 points. Mission presqu’accomplie pour le groupe de Michel Dussuyer. Le Soudan enregistre 4 points à l’issu de cette journée. Pour les Ivoiriens, la qualification reste possible, et il n’y a pas de raison de ne pas espérer lors de la dernière journée face à la Sierra Leone en Septembre 2016. Surtout que le Soudan et la Sierra Leone croiseront le fer en juin 2016 pour lors de la 5e journée. Un faux pas des Faucons du désert seraient à l’avantage des Eléphants en attendant l’ultime journée de la poule. On peut le dire au regard de la prestation du groupe de Michel Dussuyer que les Champions d’Afrique sont encore capables du meilleur. Face au Soudan, les Eléphants ont fait preuve de solidarité dans le jeu. Une denrée rare chez les champions d’Afrique depuis le sacre de Bata en 2015. Outre, la solidarité, la combativité étaient du rendez-vous avec une rigueur défensive dont le chef d’orchestre du jour a été Diarrassouba Viera. En plus de Diarrasouba Viera, il faut relever l’excellent match de Gbohouo Sylvain. « C’était un match difficile. Nous sommes tombés sur une bonne équipe du Soudan qui a posé beaucoup de problèmes », a reconnu Salomon Kalou, lors de la cérémonie de lancement de DreamCup. Et d’ajouter : « Nous restons premiers avec cinq points. C’est important de garder cette dynamique et d’essayer de gagner à la maison contre la Sierra Leone. A domicile contre la Sierra Leone, nous n’aurons pas de mal à nous qualifier. Les qualifications pour la CAN et la compétition sont différentes. Nous nous sommes difficilement qualifiés lors de la dernière CAN mais Nous avons remporté le trophée de la compétition. Les chances de la Côte d’Ivoire demeurent intactes ».

Lire aussi:   Joao Félix, Golden Boy 2019

Ange K

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here