Home Sports Eléphants: Michel Dussuyer doit mettre de l’ordre dans son vestiaire

Eléphants: Michel Dussuyer doit mettre de l’ordre dans son vestiaire

A la faveur de la double confrontation Côte d’Ivoire-Soudan dans le cadre des Eliminatoires de la CAN 2017, le vestiaire des Eléphants a été encore remué. Une situation que l’entraîneur des Eléphants, Michel Dussuyer doit régler au plus tôt, avant le prochain regroupement.

Rien ne va chez les champions d’Afrique. Cette double confrontation contre le Soudan comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017 a été l’occasion de faire ce constat. Tant sur le rectangle vert, que dans les vestiaires. Les Champions d’Afrique ne font plus peur comme par le passé ; le beau jeu a foutu le camp, les attaquants ne crachent plus le feu. Conséquence ; les nations dites nations de foot (Soudan, Sierra Leone) titillent le roi d’Afrique dans ces éliminatoires. Après 4 journées, la Côte d’Ivoire demeure certes leader du groupe I, mais devra patienter à la dernière journée pour espérer se qualifier pour la CAN 2017. Ce qui est important de relever au regard des rencontres des Eléphants, c’est qu’elle est sans véritable âme. Sans meneur véritable de jeu. Sans un véritable ‘’tueur’’. Et ce, sous l’œil de Michel Dussuyer. Impuissant et sans solution pour l’instant. Sans Yaya Touré dans le milieu, pour régner en patron dans le jeu, des Eléphants éprouvent d’énormes soucis. Et ce n’est pas Seri Michel qui dira le contraire. En clair, excepté Yaya Touré, la Côte d’Ivoire n’a pas encore trouvé un vrai patron dans la récupération et la relance du jeu. Ce qui a fait défaut lors de la double confrontation. Que dire des attaquants ! Pour ces rencontres, il ne faut pas se cacher, Michel Dussuyer a fait preuve de légèreté en alignant des joueurs en manque de temps de jeu, blessés. Une situation qui a remué les vestiaires. Avec le départ de Doumbia Seydou alors que l’équipe joue un important match, l’évasion de Serge Aurier en plein regroupement à Abidjan pour assister une conférence de presse. Et pourtant pour le cas, Serge Aurier, Michel Dussuyer a eu carte blanche du président de la FIF, Sidy Diallo pour prendre des mesures disciplinaires contre le sociétaire du PSG. Que non. Le technicien français est resté muet. Aurier n’a pas été inquiété, mieux il a été récompensé avec une double titularisation. Et ce, en dépit de l’acte posé et du fait qu’il manque de temps de jeu depuis sa suspension avec le PSG. Le cas Doumbia Seydou qui claque la porte de la sélection, afin de protester sa non-titularisation est à déplorer et à dénoncer. Des cas qui doivent conduire Michel Dussueyer à prendre ses responsabilités de patron du banc et instaurer une véritable discipline du groupe au sein de la sélection. Une valeur qui a été l’une des points clés du sacre de Bata en 2015. En clair, Michel Dussuyer doit mettre de l’ordre dans le vestiaire des Champions d’Afrique, comme l’a fait Hervé Renard.

Lire aussi:   Loren s'est exprimé sur son transfert raté au Barça

Ange Kouadio

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here