HomeSportsElection à la CAF : Pour imposer Patrice Motsepe, voici la dernière...

Election à la CAF : Pour imposer Patrice Motsepe, voici la dernière trouvaille d’Infantino contre Anouma

Election à la CAF : Pour imposer Patrice Motsepe, voici la dernière trouvaille d’Infantino contre Anouma
Election à la CAF : Pour imposer Patrice Motsepe, voici la dernière trouvaille d’Infantino contre Anouma

Pour dérouler le tapis rouge à Patrice Motsepe, Gianni Infantino accuse Jacques Anouma d’avoir bénéficié d’un soutien financier du gouvernement ivoirien pour sa campagne.

Face à la détermination du candidat Jacques Anouma à ne pas accepter une candidature unique au nom d’une « préservation de l’unité africaine » au profit du Sud-africain Patrice Motsepe, l’intransigeant président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Gianni Infantino a plus d’un tour dans son sac.

Lire aussi:   CAF : Constant Omari, le président intérimaire déjà des problèmes

La dernière invention du successeur de Sepp Blatter est de surfer sur le terrain de l’éthique. Ainsi, il accuserait l’Ivoirien d’avoir bénéficié d’un financement de 10 milliards F CFA du gouvernement de son pays pour la course au pinacle du football africain.

Pour eux, l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football aurait enfreint au principe de la non-ingérence gouvernementale dans les affaires footballistiques. Une clarification a même été demandée à Jacques Anouma suite à cette accusation. Une injonction qu’il a respectée à la lettre, selon Mohamed Diabaté, directeur de campagne de l’ancien membre du Comité Exécutif de la CAF puis la Fifa.

Lire aussi:   Dernière minute: faute de moyens, le Cameroun renonce au Tour du Rwanda 2020

UN COMMUNIQUÉ DE CLARIFICATION

Dans un communiqué, ce dernier a été sans équivoque. « Il est à noter que le candidat ne reçoit pas des financements des autorités ivoiriennes, ces dernières s’étant engagées, à travers un communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 20 janvier 2021, à mener des actions diplomatiques et relationnelles de la candidature », peut-on lire dans le communiqué.

Inflexible face ce diktat sans précédent du patron du football mondial, Jacques Anouma va poursuivre sa campagne ce mercredi en Guinée Conakry. Le bras de fer Anouma Jacques-Gianni Infantino promet jusqu’au 12 mars prochain.

Lire aussi:   Football: Le président de la FIFA accusé « d’activités criminelles »

Générations Nouvelles