HomeSportsConte: »Laisser une équipe à dix à la 33e minute, c’est la...

Conte: »Laisser une équipe à dix à la 33e minute, c’est la tuer »

Conte: ''Laisser une équipe à dix à la 33e minute, c'est la tuer
Conte: ''Laisser une équipe à dix à la 33e minute, c'est la tuer"

L’entraîneur de l’Inter Milan n’avait pas de mal à admettre la supériorité du Real, après la défaite de son équipe en Ligue des Champions (0-2).

Le Real Madrid avait commencé sa campagne européenne dans la difficulté, il a eu besoin d’affronter l’Inter Milan à deux reprises pour se relancer. Déjà vainqueurs à l’aller (3-2), les hommes de Zinédine Zidane ont remis le couvert mercredi soir, en allant s’imposer à San Siro (0-2) grâce à des buts inscrits par Eden Hazard et Achraf Hakimi (csc).

Un succès qui permet aux Madrilènes de s’emparer de la 2ème place du groupe, avec 7 points. En face, l’Inter Milan est pratiquement condamné à l’élimination. En conférence de presse d’après-match, Antonio Conte avait la mine des mauvais jours face aux médias. Selon lui, les circonstances ont été défavorables à son équipe.

Lire aussi:   Conte : "J’ai été très proche de rejoindre le Real"

Laisser une équipe à dix à la 33e minute, c’est la tuer »

« Ne parlons pas de l’arbitrage, même s’il faut être intelligent et ne pas ruiner des matches ainsi. Je ne sais pas ce qu’a dit Vidal à l’arbitre mais laisser une équipe à dix à la 33e minute, c’est la tuer. Seul le temps va nous aider à grandir et mieux gérer ce type de matches. Il est déjà difficile de jouer contre une équipe du niveau du Real Madrid, ensuite quand avec un but de retard et à dix après une demi-heure, la montagne devient très difficile à escalader », a ainsi estimé le technicien italien.

Lire aussi:   JO 2016: première journée frustrante pour les pays africains

« Je pense que, sur un match comme ça, la différence s’est vue entre eux et nous. Cela ne doit pas nous abattre mais nous montrer le chemin à parcourir. La seule voie, c’est de travailler. Je ne pense que c’est un problème d’attaque, on marque des buts, mais il est difficile de revenir après s’être mis mal au début », a-t-il ajouté.

Enfin, Antonio Conte a tenu à rappeler qu’en face, c’était le Champion d’Espagne. « C’est comme ça. On avait beaucoup mieux joué à l’aller (défaite 2-3), on était plus agressifs. Mais l’équipe n’a pas été mal dans l’attitude, il ne faut pas oublier que c’était le Real en face », a-t-il confié.

Lire aussi:   Racisme dans le foot : aux ligues d'agir, estime European Leagues