Home Sports Cameroun : Le BIR récupère 13 armes de guerre et plus de 500...

Cameroun : Le BIR récupère 13 armes de guerre et plus de 500 munitions au parc national de la Bénoué

Cameroun : Le BIR récupère 13 armes de guerre et plus de 500 munitions au parc national de la Bénoué
Cameroun : Le BIR récupère 13 armes de guerre et plus de 500 munitions au parc national de la Bénoué

Dans la nuit du 4 au 5 décembre 2019, les éléments du 4e Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) de Garoua, et du 5e BIR de Ngaoundéré ont échangé de coups de feu avec preneurs dans l’arrondissement de Méiganga dans la région de l’Adamaoua.

Cameroun : Le BIR récupère 13 armes de guerre et plus de 500 munitions au parc national de la Bénoué
Les éléments du BIR (c) Droits réservés

Selon le trihebdomadaire L’œil du Sahel, cet assaut mené conjointement par le 4e et le 5e BIR a donné lieu à un bilan lourd. « Après plus de 30 minutes d’échange de coups de feu bien nourris, 4 malfrats ont été abattus, 9 Kalachnikovs AK47 ont été récupérées avec plus de 500 munitions de guerre, 26 boites-chargeurs, 05 chasubles porte-chargeurs, des effets vestimentaires, des denrées alimentaires, des téléphones portables ainsi que des plaques solaires. À côté de tout ceci, il y avait des cadenas et des chaînes », apprend-on dans les colonnes du journal de Guibai Gatama.

Lire aussi:   Un mercato hivernal aux touches scandinaves et sud-américaines

À en croire le témoignage d’un élément du 5e BIR ayant participé à l’opération, leur patron a eu des renseignements sur une présence suspecte des hommes dans le parc national de la Bénoué. Aussitôt, il les a réunis et a également informé son collègue de Garoua, qui a aussi réuni ses éléments. « Nous nous sommes tous retrouvés sur les lieux. Ces malfrats ont senti notre présence et ont ouvert le feu sur nous en premier. Dieu merci, nous n’avons enregistré aucune perte en vie humaine de notre côté », relate-t-il dans les colonnes du journal.

Aussi, quelques jours avant cet assaut dans le parc national de la Bénoué, nous renseigne notre source, plus précisément dans la nuit du 1er au 2 décembre 2019, après avoir reçu un bon renseignement, les éléments du 5e BIR se sont rendus dans la localité de Djaouro-Fio, dans l’arrondissement de Méiganga, département du Mbéré dans l’Adamaoua. L’exploitation dudit renseignement a permis la découverte d’une cache d’armes où étaient dissimulés 4 Kalachnikovs AK47, plus de 200 munitions de guerre, 8 boites-chargeurs, ainsi que des chaînes et cadenas pour maintenir en captivité les otages.

Lire aussi:   Fulham: Villarreal fonce sur Zambo Anguissa

Des sources à L’œil du Sahel indiquent que, le groupe de malfrats qui a été neutralisé dans le parc national de la Bénoué était activement recherché depuis le mois de juillet 2019. Et selon toute vraisemblance, cette bande s’apprêtait à sortir du parc national de la Bénoué, car n’ayant pas réussi à prendre des personnes en otage. Cette opération, qui a conduit à la récupération de l’arsenal des malfrats qui sèment souvent la terreur avec les prises d’otages, permettra certainement aux populations de passer paisiblement les fêtes de fin d’année.

Source : Lebledparle.com

Lire aussi:   En route pour Madrid

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here