Home Sports Barça-Real, un enregistrement audio au parfum de scandale

Barça-Real, un enregistrement audio au parfum de scandale

Barça-Real, un enregistrement audio au parfum de scandale
Barça-Real, un enregistrement audio au parfum de scandale

La télévision espagnole a révélé lundi la teneur des échanges entre l’arbitre principal et ses assistants au moment d’accorder un penalty au Real Madrid pour un tirage de maillot de Sergio Ramos sur Clément Lenglet.

La polémique déclenchée par la victoire du Real Madrid lors du Clasico (1-3), samedi, et tout spécialement le penalty accordé aux Madrilènes à l’heure de jeu alors que les deux équipes étaient dos à dos (1-1) n’a pas fini de désenfler. Les Barcelonais n’ont toujours pas digéré en effet la décision de l’arbitre de punir Clément Lenglet pour un tirage de maillot sur Sergio Ramos et ce n’est pas l’enregistrement sonore publié par la Cadena Ser ce lundi qui va calmer la colère des Blaugrana.

Lire aussi:   Messi et Cristiano Ronaldo vers une amitié ?

Cet enregistrement audio dévoilé en effet la teneur des échanges entre l’arbitre principal Juan Martinez Munuera et ses assesseurs. « C’est une faute de Ramos, c’est une faute de Ramos », lui a ainsi tout d’abord lancé l’un de ses assistants. Un avis partagé par l’un des arbitres en charge de la vidéo. « Ramos attrape le maillot de Lenglet en premier », a-t-il, lui, assuré. S’en tenant à son ressenti, l’arbitre principal n’en a pas moins décidé de consulter les images de la VAR et de se faire un avis par lui-même. Et considérant que Clément Lenglet avait bel et bien été le premier à faire faute, Juan Martinez Munuera a finalement décidé d’accorder un penalty au Real Madrid, qui n’a pas laissé passer l’occasion de reprendre les commandes du match.

Lire aussi:   Afrique du Sud : une centaine de rapatriés de Chine libérés de leur quarantaine

L’enregistrement donne en tout cas du grain à moudre aux quotidiens barcelonais, qui ne manquent pas, ce mardi, de faire leur une dessus. Et Josep Maria Bartomeu, présent en conférence de presse, ne s’est pas privé d’en remettre une couche, lundi. «On m’a informé de l’existence d’un audio d’une conversation avec un arbitre de touche pendant le Clasico. On va défendre nos intérêts et analyser ça aujourd’hui et demain. Ce n’est pas possible que la VAR soit utilisée d’une manière dans un match, et d’une autre manière dans un autre match. Le penalty de l’autre jour, justifié pour certains et non-justifié pour d’autres, a changé le cours du match. On demande une réflexion collective à la Fédération, on veut les résultats les plus justes possibles », a lancé le président du Barça.

Lire aussi:   Courtois et Areola, spécialistes des premières mi-temps

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here