Home Sports « Si Neymar part, peut-être que je n’en dormirai pas »

« Si Neymar part, peut-être que je n’en dormirai pas »

"Si Neymar part, peut-être que je n'en dormirai pas"

« Si Neymar part, peut-être que je n’en dormirai pas »

Thomas Tuchel, le coach du PSG, a reconnu qu’il redoute un éventuel transfert de Neymar.

Neymar risque de quitter le PSG cet été. C’est même la grosse tendance du moment, en raison du double intérêt porté envers l’international brésilien de l’autre côté des Pyrénées. Le Real Madrid et le Barça se disputent ses services et la direction francilienne est disposée à le céder au plus offrant, et à condition qu’un prétendant s’aligne sur le prix fixé pour sa libération.

« Je le veux dans mon équipe »

Paris est prêt à vendre, mais Thomas Tuchel, le coach de l’équipe, a du mal à se faire à l’idée que Neymar ne fasse plus partie de son effectif. C’est ce qu’il a confié dans un entretien à ‘Canal+’ lors de l’émission ‘Canal Football Club’. « Je n’ai pas de nouvelles de son avenir. Il est avec nous. Il a été très décisif pour nous. Si on perd Neymar, je n’en dormirai pas peut-être. Car c’est difficile de le perdre et trouver un autre gars qui fait les mêmes choses pour nous. Peut-être que pas de nouvelle, c’est une bonne nouvelle. Mais ce n’est pas fini et il faut être réaliste« , a-t-il lâché.

Lire aussi:   Football – Arthur Boka : « Si la Côte d’Ivoire ne se qualifie pas pour le Mondial, ça va poser de gros problèmes »

Le coach allemand a ensuite signifié qu’être dans l’incertitude ne l’arrange pas non plus. « C’est difficile de ne pas savoir (ce que Neymar fera). Car je le veux chez nous et les joueurs aussi. C’est la réalité. Mais on doit trouver des solutions sans aussi. »

Par ailleurs, à la question s’il tentait lui-même de convaincre le Brésilien de continuer son aventure dans la capitale française, Tuchel a répondu : « J’essaye de le convaincre de rester. Mais d’un autre côté, c’est une chose personnelle. Les choses en ce moment, sont entre lui et le club et ceux qui veulent l’acheter. »

« Satisfait du recrutement »

Durant cette interview, Tuchel a aussi évoqué le reste du mercato parisien et les renforts qu’il a obtenus durant l’intersaison. Pour une fois, tous ses souhaits ont été exaucés : « Je suis satisfait de mon équipe. On a obtenu des joueurs comme Herrera et Sarabia, avec une bonne mentalité. Ils n’arrêtent pas de courir et offrent de l’intensité. Abdou Diallo a une bonne personnalité, et est courageux. Et il peut jouer avec Idrissa Gueye ou Marquinhos en 6. Gueye c’est le milieu qui nous manquait, oui. Il a un bon état d’esprit. C’est important d’avoir des gars comme ça. »

Lire aussi:   Football/ Lancement officiel d’un tournoi à l’attention personnel du Palais présidentiel en récréation

C’est Leonardo, le directeur sportif, qui a accédé aux demandes de l’ancien coach du BVB. Et, il n’est pas sûr du tout que cela aurait été le cas avec l’ancien occupant du poste Antero Henrique. L’intéressé assure d’ailleurs avoir plus d’affinités avec le Brésilien : « ma relation avec Leonardo se passe très bien. Nous sommes ensemble et on parle beaucoup. Il est courageux. »

« Je ne comprends toujours pas ce qui s’est passé contre MU »

Le duo doit maintenant travailler ensemble pour essayer de relancer Paris et réaliser une campagne meilleure que la précédente. Cela passe inévitablement par un meilleur parcours en Ligue des Champions. Une nouvelle élimination en 8es ne sera assurément pas tolérée. À ce sujet, Tuchel a confié : « Man United, c’était dur pendant deux, trois jours après. Parce que je n’ai pas eu d’explications. Pour les supporters, c’était un traumatisme. Ils disaient que c’était la même chose, mais justement ce n’était pas le cas. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas revu ce match« .

Lire aussi:   Mercato: Cet idole de West Ham ne veut pas de Yaya Touré.

Le revers contre les Red Devils l’a amené à se remettre en question et c’est quelque chose qu’il avoue faire fréquemment : « C’est un métier fou. Il faut être entraineur et psychologue en même temps. C’est pourquoi, c’est nécessaire d’avoir des vacances. Si je doute parfois ? Oui, je doute toujours. Après et avant les matches. Toujours. J’ai appris à vivre avec ça, car c’est une part de ma personnalité. »

« Si Neymar part, peut-être que je n’en dormirai pas »

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Be Soccer ». Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook