Home Sports Quart-Civ-Alg : Des Eléphants, sans pression !

Quart-Civ-Alg : Des Eléphants, sans pression !

Face à l’Algérie c’est une Côte d’Ivoire sans pression qui se dressera sur la route des demi-finales. Tout le contraire des Fennecs mis sous tension par les nombreux fans qui ont déferlé depuis Alger.

La Côte d’Ivoire entame son 10è quart de finale de CAN, depuis 1992. Au même pied d’égalité que l’Egypte et la Tunisie.  Et juste derrière le Ghana. A croire que malgré tout, les Eléphants demeurent un poids sur le continent. Pourtant, cette fois, en 2019, en Egypte, c’est loin du statut de favori que les hommes de Kamara Ibrahim ont attaqué cette nouvelle échéance. Sans éclat, et avec plutôt de la baraqua, la Côte d’Ivoire cuvée 2019 a planté son drapeau en quart. Là où pas plus d’un l’attendait. Alors face à l’Algérie, ultra favori de la compétition, c’est sans pression que les Eléphants, décomplexés, aborderont le choc.

Tout n’est plus que bonus

L’objectif de sortir de la phase de poules est largement atteint, « tout le reste n’est plus qu’un bonus », nous a confié Franck Kessié, l’un des Eléphants le plus critiqué. « Mais la Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire. Nous n’avons peur de personne parce que franchement, nous n’avons pas grande chose à perdre », a indiqué le milieu du Milan AC. Ce sont ainsi des Eléphants sans pression qui n’ont pas hésité à la mettre dans le camp de l’adversaire qui a battu le rappel de 1150 supporters convoyés depuis Alger par Le Gouvernement algérien. Des Fennecs qui redoutent courir après le score. Car jamais, depuis l’ouverture de la 32è édition de la CAN, l’Algérie n’a encaissé de but. « On ne va pas être inquiet de n’avoir pas encaissé de but. S’il s’avérait qu’on encaisse, il faudra faire preuve de patience et de courage pour revenir dans la partie », a tenté de rassurer Djamel Belmadi, l’entraîneur de l’Algérie pas du tout à fait à l’aise dans la peau de favori. « Vous avez un souci avec les termes de favori ou d’outsider ? Je ne rentre pas là-dedans », a-t-il indiqué. De quoi faire monter la pression de cet autre choc des quarts d’une CAN à surprises.

Patrick GUITEY à Suez

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook