Home Sports Ouganda : Bobi Wine défie la police qui a interdit son concert

Ouganda : Bobi Wine défie la police qui a interdit son concert

Ouganda : Bobi Wine défie la police qui a interdit son concert
Ouganda : Bobi Wine défie la police qui a interdit son concert

Véritable camouflet pour la force publique ougandaise ce mercredi. L’opposant et musicien Bobi Wine a tenu son concert, malgré l’interdiction de la police.

L’Ouganda fêtait ce mercredi 9 octobre le 57è anniversaire de son indépendance. L’occasion tout indiquée pour le député, membre de l’opposition Bobi Wine de consacrer le 156è concert de sa carrière musicale à son pays devenu indépendant du Royaume-Uni en 1962.

Une initiative qui n‘était pas du goût de la police qui tout fait pour décourager les fans de Wine. « Si vous voulez la paix, restez chez vous, car il n’y aura pas de concert demain. Ne perdez pas votre temps précieux, s’il vous plaît », avait prévenu la veille, Patrick Onyango, porte-parole de la police.

Mais pas suffisant pour dissuader Robert Kyagulanyi (vrai nom de Bobi). Le député de la circonscription de Kyaddondo (centre du pays) et ses milliers de fanatiques ont bravé la mesure de la police.

Un affront que la police n’a pas digéré et s’est résolue d’utiliser la manière forte en dispersant les mélomanes. Une vidéo postée sur Twitter, montre Wine filant en trombe sur sa moto à l’arrivée des forces de l’ordre. Une attitude saluée par des internautes qui ont fait référence au film de science-fiction « Independence day » (1996) de l’acteur et rappeur américain Will Smith.

Depuis son entrée en politique, Bobi Wine est devenu par ses critiques amères, le cauchemar des nuits de Yoweri Museveni (75 ans), au pouvoir depuis 1986 et qui voudrait rempiler en 2021 grâce à la suppression de la disposition constitutionnelle limitant l‘âge de candidature à la présidentielle.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Début salé pour Marc Wilmots avec les Eléphants, laminés par la Hollande (5-0) en match amical

Source : africanews.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook