Home Sports Destitution du chef Biloa Effa : L’analyse d’Owona Nguini, Dieudonné Essomba et Cabral...

Destitution du chef Biloa Effa : L’analyse d’Owona Nguini, Dieudonné Essomba et Cabral Libii

Destitution du chef Biloa Effa : L’analyse d’Owona Nguini, Dieudonné Essomba et Cabral Libii
Destitution du chef Biloa Effa : L’analyse d’Owona Nguini, Dieudonné Essomba et Cabral Libii

Depuis la destitution de sa Majesté Biloa Effa le 6 décembre 2019, les analyses fusent de toutes parts. L’acte administratif du ministre de l’Administration territoriale est ainsi partagé entre légalité et légitimité.

Destitution du chef Biloa Effa : L’analyse d’Owona Nguini, Dieudonné Essomba et Cabral Libii
SM Biloa Effa (c) Droits réservés

 

Aussi longtemps que les chefs seront des auxiliaires de l’Administration…

Pour Cabral Libbii, la destitution de SM Biloa Effa, chef du 3ème degré du quartier Messa Nkoba’a tient du fait que « Les chefs sont des auxiliaires de l’Administration ». De ce fait, la chefferie fonctionne selon les normes établies par l’autorité suprême.

Lire aussi:   Modric fait son retour à Madrid ce lundi et ne jouera pas contre la Géorgie

Dans la même veine, le Pr Mathias Éric Owona Nguini soutient que dans un contexte comme le nôtre, « Le chef est soumis aux principes de l’Etat ». Ainsi, qu’un chef vienne à les enfreindre, il ne peut qu’écoper des sanctions de cet acabit.

Des motifs ne sont pas si graves…

« Insubordination, incitation à l’insurrection et participation active à une manifestation publique non autorisée », tels sont des griefs qui pèsent sur ce chef de la lignée Mvog Tsoung Mballa selon la décision rendu par Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale le 6 décembre dernier.

Lire aussi:   Décision irréversible de Gareth Bale ?

Or pour Dieudonné Essomba, ces griefs ne sont pas aussi graves qu’on le croirait : « On a vu les chefs Ambazoniens être intronisés sans que rien de grave ne leur arrive », déclare l’économiste sur le plateau de Club d’élites diffusé sur la chaine de télévision sur Vision 4.

D’ailleurs : « Qu’a-t-il fait de si grave ? Est-ce qu’on a trouvé les armes chez lui ? », s’interroge-t-il.

L’homme des médias poursuit son argumentation en précisant que SM Biloa Effa a mené des activités en rapport avec son parti politique qui est le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun(Mrc), pour lequel il trouverait plutôt satisfecit.

Lire aussi:   "C'est une défaite mais il faut continuer ainsi, travailler plus pour s'améliorer"

Source : Lebledparle.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook