Home Sports C’est chaud, ça brûle

C’est chaud, ça brûle

C'est chaud, ça brûle
C'est chaud, ça brûle

C'est chaud, ça brûle

C’est chaud, ça brûle

Selon ‘Sport’ ce lundi, les négociations entre le PSG et le FC Barcelone pour le transfert de Neymar vont s’intensifier dans les prochains jours. Le contact entre les deux clubs est constant dans le but de régler la situation au plus vite. Mais cela pourrait changer puisque le Real Madrid semble lui aussi revenir à la charge.

La fin du mercato approche et la fin du feuilleton Neymar avec. Mais il n’est pas encore fini.

Lire aussi:   Le Barça fixe le prix de Philippe Coutinho, et c'est (très) cher

Le futur du Brésilien est toujours incertain alors qu’il reste moins de quinze jours avant la fermeture du mercato. Cette semaine s’annonce cependant décisive.

Le FC Barcelone lancera ce lundi l’offensive finale pour tenter de faire revenir le crack brésilien, désiré aussi par l’ennemi juré, le Real Madrid.

Malgré cette guerre avec le club merengue, les Catalans sont assez optimistes et pensent que le souhait de Neymar de revenir au Camp Nou pèsera dans la balance dans une opération qui va s’accélérer dans les prochains jours.

Lire aussi:   Un brin d'optimisme culé pour Neymar

Et selon ‘Sport’, les appels et les contacts entre le Barça et le PSG ont été permanents ces derniers jours. 

Le Barça reste optimiste, mais Neymar pourrait se lasser d’attendre, ce qui favoriserait les intérêts du Real Madrid.

En effet, selon ‘AS’, le club du Bernabéu revient à la charge pour l’international brésilien et aurait même pris de l’avance sur le Barça.

Le Real aurait repris contact avec l’entourage du joueur, voyant les difficultés rencontrées par le Barça pour conclure l’opération et trouver un accord avec le PSG.

Lire aussi:   Le bilan prometteur de la détection à Paris pour les "recalés" des centres de formation

Ainsi, le temps pourrait être fondamental dans cette opération où plusieurs facteurs entrent en jeu : le souhait du joueur, sa patience… et les exigences du PSG.

 

 

C’est chaud, ça brûle

Source: Be Soccer

Commentaires Facebook