Home Sports CAN 2019 : La Côte d’Ivoire éliminée aux pénaltys par l’Algérie qui...

CAN 2019 : La Côte d’Ivoire éliminée aux pénaltys par l’Algérie qui va en demi-finale contre le Nigeria

Feghouli après son but jeudi à Suez
– Jeudi 11 Juillet 2019 – Les fennecs d’Algérie ont éliminé 4 à 3 aux pénaltys après un match nul 1 à 1 au terme du temps règlementaire et des prolongations, les éléphants de Côte d’Ivoire ce jeudi après-midi à Suez lors du 3eme quart de finale de la coupe d’Afrique des nations 2019.
Sous 38 degrés, les algériens marqueront en première mi-temps contre le court du jeu, et manqueront de tuer le match en seconde avec un pénalty raté avant que logiquement la Côte d’Ivoire égalise.
L’issue du match ne se scellera dans les prolongations mais aux pénaltys, deux ratés ivoiriens, deux pénaltys repoussés par le poteau, de Bony et Serey Die sonneront la victoire algérienne sur une équipe ivoirienne combattante qui n’aura pas démérité cette fois ci.
Concentrés et bien organisés, les éléphants de Côte d’Ivoire prendront cette fois ci, contrairement à leurs trois précédents matchs, l’ascendant dès le début devant une équipe algérienne qui mettra du temps à rentrer dans le match et qui se fera bousculer physiquement.
La première grosse action du match sera, de fait, ivoirienne, une frappe de Gradel, préféré à un Pépé jusque-là transparent, à la 5eme qui tentera de trouver le petit filet mais le ballon finira sa course sur le poteau après avoir été touché par le gardien algérien M’Bohli. A la 7eme il s’en faudra de peu pour que Kodja reprenne dans la surface une passe en retrait de Zaha.
Il faudra attendre la 14eme pour la réponse algérienne, un une-deux entre Belaïli et Mahrez qui se terminera par une frappe trop croisée pour trouver le cadre du but ivoirien gardé par Gbohouo.
Mais à la 20ème, contre le court du jeu, après un travail de harcèlement côté gauche sur Bagayoko, Bensebaini récupèrera le ballon et centrera en retrait pour Feghouli qui trompera Gbohouo d’une frappe croisée pour l’ouverture du score.
Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, Gradel qui alternera de côté avec un Zaha averti et énervé, frappera au but et mettra une nouvelle fois M’Bohli en évidence.
L’entame de la seconde période sera terrible pour les éléphants, dans la surface le genou de Gbohouo viendra toucher Bounedjah lancé à toute vitesse. L’arbitre sanctionnera le gardien d’un carton jaune et désignera le point de pénalty. L’attaquant algérien victime de la faute frappera plein axe mais son tir finira sur la transversale.
Blessé, le défenseur central Kanon, qui aura fait une bonne CAN dans l’ensemble, sera remplacé par Comara à la 53ème mais l’espoire reviendra quelques minutes plus tard.
Kodja, en puissance, servi par Zaha battant, égalisera logiquement à la 62ème d’une frappe qu’effleurera le gardien algérien mais qui terminera au fond des filets.
Gbohouo repoussera de la main gauche une frappe de Bounedjah à la 65eme qui avait pris le dessus sur la défense ivoirienne et Bagayoko sauvera de justesse d’un tacle un tir de Mahrez à la 68eme qui filait tout droit dans le but ivoirien.
Sangaré, pour sa première titularisation, sortira à la 76eme sur blessure, il sera remplacé par Gbamin quand Slimani remplacera, côté algérien, Bounedjah.
Gbohouo repoussera assez difficilement une frappe de Gueidoura à la 82eme et sortira devant Mahrez à la 84eme, blessé, le capitaine algérien cèdera sa place à Ounas.
Les hommes de Djamel Belmadi, plus techniques, termineront mieux la seconde période, Kessié sera à la 87ème sanctionné d’un carton jaune mais la Côte d’Ivoire tiendra bon avant que l’arbitre siffle les prolongations.
Maxwell Cornet remplacera Wifried Zaha à la 93eme, et le buteur Jonathan Kodja, blessé, sera lui remplacé par Wilfried Bony à la 95eme et Serey Die loupera de peu le cadre à la 99eme d’une frappe enroulée, le gardien algérien était battu.
Rien ne sera marqué lors des premières 15 minutes, en seconde alors que la Côte d’Ivoire se repliera progressivement en défense, Belaïli servira à la 113eme Slimani qui obligera Gbohouo à sortir pour éviter le but qui se dessinait.
Comara sera averti d’un carton jaune après une faute sur Mahrez quand Andy Delort rentrera à la 120eme à la place de Feghouli. Sur le coup franc qui suivra, le nouvel entrant algérien ratera le cadre pour la dernière occasion.
Bensebaini sera le premier tireur, il marquera même si Gbohouo bien parti à gauche touchera le ballon (1 à 0).
Kessié égalisera (1 à1) par un contre pieds parfait.
Slimani marquera et redonnera l’avantage à l’Algérie également en prenant Gbohouo à contre pieds (2 à 1).
Cornet égalisera en prenant Mbolhi à contre pieds (2 à 2).
Anthony Delort marquera en puissance le troisième pénalty algérien (3 à 2) même si Gbohouo était parti du bon côté.
Wilfried Bony verra lui son tir repoussé par le gardien algérien.
Ounas marquera le quatrième pénalty algérien (4 à 2).
Max Alain Gradel marquera pour ramener les deux équipes à 4 à 3.
Benaïli ratera, son tir sera repoussé par le poteau (4 à 3).
Serey Die ratera, son tir sera repoussé par le poteau. Son raté sonnera la victoire algérienne.
Les ivoiriens qui auront joué leur meilleure première mi-temps de la compétition avec de la percussion et de l’envie, mettant l’Algérie en difficulté, seront sanctionnés par son réalisme offensif avant de logiquement revenir et se plier à l’épreuve des pénaltys.
Les fennecs d’Algérie retrouveront dimanche au Caire le Nigeria, vainqueur 2 à 1 hier contre l’Afrique du sud, pour la demi-finale à 19H TU.

Amy Touré

Source : Koaci

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site

Commentaires Facebook