Home Sports Cameroun : Après Elecam, Abdoulaye Babalé rebondit à l’université de Maroua

Cameroun : Après Elecam, Abdoulaye Babalé rebondit à l’université de Maroua

Cameroun : Après Elecam, Abdoulaye Babalé rebondit à l’université de Maroua
Cameroun : Après Elecam, Abdoulaye Babalé rebondit à l’université de Maroua

Le Chef de l’Etat a signé ce jeudi 11 juillet 2019, un Décret portant nomination de responsables dans certaines universités d’Etat. Parmi les nouveaux responsables figure l’ancien Directeur général d’Election Cameroon (ELECAM).

Abdoulaye Babalé – DR

Cinq mois avant la présidentielle 2018, plus précisément le 28 mai 2018, le président de la République, Paul Biya a signé un décret portant nomination d’un nouveau directeur général (DG) des élections à « Elections Cameroon » (Elecam), en la personne d’Erik Essousse, en remplacement d’Abdoulaye Babalé.

Lire aussi:   Des cambrioleurs nigérians arrêtés par la police mauritanienne

Le Conseil électoral reproche notamment à Abdoulaye Babale, « la gestion opaque et calamiteuse des ressources humaines, matérielles et financières d’Elecam». Ce qui aurait provoqué un climat « délétère » marqué par la « démotivation généralisée » du personnel d’Elecam à la veille des échéances électorales imminentes (législatives et municipales, puis la présidentielle en octobre prochain). Tous ces manquements qualifiés de « faute lourde » par le conseil, ont débouché sur le limogeage de M. Babale, à travers le décret présidentiel signé par Paul Biya.

Lire aussi:   Football/ Coupe nationale: Les demi-finalistes connus

À travers ce limogeage, certains analystes ont pensé que c’était le début de la déchéance d’Abdoulaye Babale. Sa nomination au poste de Président du Conseil d’Administration de l’université de Maroua, vient infirmer cette analyse.

Parmi les PCA nommés à la tête des universités du Cameroun, figure aussi le Journaliste et enseignant Paul Célestin Ndembiyembé, comme l’a rapporté Lebledparle.com dans un précédent article.

Source : Lebledparle.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook