Home Sports AGO FIF 2019 : Sidy Diallo annonce la levée des sanctions

AGO FIF 2019 : Sidy Diallo annonce la levée des sanctions

Yamoussoukro abrite actuellement l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF). Une réunion très attendue qui a débuté  sur un rythme d’apaisement, imprimé par Sidy Diallo, premier à prendre la parole.

Le rendez-vous de tous les dangers en passe d’être celui de l’accalmie au sein du football ivoirien troublée depuis novembre 2017 ? En tout cas, c’est qu’espère le comité exécutif de la FIF. Dans son discours d’entrée, Sidy Diallo, président de la FIF, a lancé un appel à la paix. Un discours dont le point culminant fut l’annonce de la levée de toutes les sanctions à l’encontre de plusieurs membres actifs du football national.

« Je suis aujourd’hui un président comblé. Depuis 7 ans que vous m’avez confié la tête de la fédération, c’est la première fois que nous avons 100% de nos membres actifs présents à une assemblée. Je suis heureux parce que c’est la tribune qui nous est offerte pour parler de nos problèmes, de nos différends, de nos projets. Je voudrais remercier Me Roger Ouégnin. J’ai entendu dire que hier, c’était la nuit de longs couteaux. J’ai entendu dire qu’aujourd’hui, c’est la finale. Non, c’est un match amical que nous allons jouer. Désarmons nos langues. Nous devons penser au développement de notre football. Aujourd’hui, faisons ensemble qu’au sortir de cette AG, nous formions une famille. Dès que l’AGO sera ouverte, je demanderai à mes juristes de voir toutes les voies et moyens pour lever toutes les sanctions. Nous devons tout faire dans le respect de nos textes », a indiqué d’entrée Sidy Diallo.

Lire aussi:   Coupe du Cameroun sous forme de stade vide

Me Roger Ouégnin refuse la main tendue de Sidy Diallo

En effet, plusieurs responsables de clubs dont Roger Ouégnin (ASEC), Alexis Vagba (Africa Sports) et Alain Gouaméné, ex-international ivoirien, sont sous le coup de sanctions prononcées la Commission de Discipline de la FIF. Cette main tendue validée aurait pu consacrer la fin de la crise au sein du football local. Ce qui ne fut pas de l’avis de Me Roger Ouégnin. Présent à Yamoussoukro, le PCA de l’ASEC a préféré repousser l’amnistie proposée. « Je voudrais vous dire les raisons de ma présence à cette Assemblée Générale. En ce qui concerne l’ASEC Mimosas, je préfère que la procédure suive son cours normal. Nous avons introduit un recours. Je ne me sens pas concerné par la mesure prise pour annuler toutes les sanctions. Ni moi-même, ni mon club », a-t-il rétorqué. Ce qui augure d’une suite de travaux loin des eaux paisibles espérées.

Lire aussi:   Le Real Madrid devance le Barça dans la course pour Neymar

Guy Evrard SOTY à Yamoussoukro

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site sport-ivoire.

 

Commentaires Facebook