HomeSociétéYopougon Wassakara : d’un kiosque de spaghetti, il se retrouve directement à...

Yopougon Wassakara : d’un kiosque de spaghetti, il se retrouve directement à la MACA

Yopougon Wassakara : d'un kiosque de spaghetti, il se retrouve directement à la MACA
Yopougon Wassakara : d'un kiosque de spaghetti, il se retrouve directement à la MACA

Ce que cette petite histoire nous donne comme leçon, c’est qu’il ne faut jamais prendre ce qui ne nous appartient pas au risque de subir la justice terrestre ou céleste.

Le 4 janvier 2021, Mamadou est dans un kiosque, à Wassakara, un sous-quartier de Yopougon. Au bout d’un moment il s’absente, oubliant son téléphone portable et divers objets sur la table du restaurant. À son retour, le jeune homme ne voit plus ses objets. Ils ont tous disparu, et personne ne les a vus. C’est alors qu’il sollicite l’aide d’un client du kiosque : »pouvez-vous composer mon numéro s’il vous plaît ? »

Lire aussi:   Révolte à la MACA, les prisonniers en colère, un garde pénitentiaire mis en cause, ce qui s'est passé

Et avant même que le coup de fil ne soit lancé, un autre client du kiosque sort de sa poche les objets disparus dont le téléphone, qu’il jette sur la table. Pourtant il avait fait le muet au moment où Mamadou a dit chercher ces choses. Ce dernier, refusant de laisser cette tentative de vol impuni, envoie l’infracteur devant les autorités judiciaires. Amara, le prévenu, passe en jugement le 8 janvier au tribunal de Yopougon, tombant ainsi sous le coup des articles 457, 45, 461 du code pénal. Il hérite d’une peine de 1 mois d’emprisonnement et de 50.000 francs d’amende.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Avec l'image d'une actrice ivoirienne, une dénommée « pichonier Ketinae » pour arnaquer un Canadien

La leçon à tirer : ne jamais prendre ce qui n’est pas à soi.

Louis-César BANCÉ

[email protected]