HomeSociétéUrgent-Côte d’Ivoire-les fonctionnaires annoncent l’enfer en 2021 : «Nous exigeons le paiement...

Urgent-Côte d’Ivoire-les fonctionnaires annoncent l’enfer en 2021 : «Nous exigeons le paiement sans condition de tous les salaires »

Urgent-Côte d’Ivoire-les fonctionnaires annoncent l’enfer en 2021 : «Nous exigeons le paiement sans condition de tous les salaires »
Urgent-Côte d’Ivoire-les fonctionnaires annoncent l’enfer en 2021 : «Nous exigeons le paiement sans condition de tous les salaires »

«Pendant la grève des enseignants en mai 2019 sous la conduite de la COSEFCI, le gouvernement avait retenu les salaires de mille cinq cents de (1500) enseignants grévistes juste pour quatre jours de grève. En janvier 2020, ce sont trois cents (300) autres qui n’ont pas eu de salaires seulement pour trois jours de grève.

La coalition des syndicats des syndicats du secteur public de Côte d’Ivoire exige maintenant le paiement sans condition des salaires illégalement retenus. Nous demandons au gouvernement de fournir des efforts pour respecter et garantir les engagements faits aux travailleurs ainsi qu’à leurs organisations. Et garantir la liberté syndicale», propos de Pacôme Attaby, président de la CSSPCI au cours de sa conférence de presse, samedi 26 décembre 2020 à Cocody.

Lire aussi:   Affrontements à Bouna: la ministre Nialé Kaba appelle au calme

Selon Pacôme Attaby , la MUGEFCI a tenté l’augmentation du taux de la cotisation du régime de base de 3% à 4,5 % du salaire indiciaire, et imposé l’instauration d’une carte unique intelligente (CUI) d’un coût 10.000 FCFA obligatoirement et unilatéralement à la charge du mutualiste et de biens d’autres points. Il dénonce la forfaiture de la mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire. «La MUGEFCI rend la CUI temporairement facultative avant de faire insidieusement son acquisition un acte contraignant au moment où les syndicats avaient l’intention de porter leurs regards sur d’autres préoccupations sociales» dénonce le leader syndical.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Sans raison un jeune homme tue son cousin, et blesse grièvement un autre

Au lot de tous ces problèmes il faut ajouter la question de la couverture maladie universelle qui oppose les fonctionnaires. «La CMU qui est censée permettre aux travailleurs du public de se soigner à moindre coût est loin de remplir ses objectifs. Aujourd’hui le fonctionnaire cotise gracieusement 3% de son solde de base pour le couple CMU -MUGEFCI, mais il est encore obligé pour se soigner et soigner les siens, de mettre plus la main à la poche. Ce n’est pas normal ! Il faut y mettre fin». C’est le prochain combat annoncé par le président de la CSSPCI.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Les transporteurs terrestres font la paix autour de leur président et s'engagent à l'anarchie au sein des gares routières et le non-respect en matière de transport