Home Société Une écolière égorgée et vidée de son sang à Boundiali

Une écolière égorgée et vidée de son sang à Boundiali

Une écolière égorgée et vidée de son sang à Boundiali
Une écolière égorgée et vidée de son sang à Boundiali

Bamba Fatim, une écolière serait égorgée et vidée de son sang à Boundiali.

Bamba Fatim, âgée de 05 ans, était nouvellement inscrite en classe de CP1 à l’EPP TARAGO KONÉ BOUNDIALI communément appelée ECOLE 4.Elle vivait depuis près de deux ans maintenant avec sa tante. Dès l’entame de cette semaine, elle à déposé sa fille adoptive à l’école comme tous les autres jours et part pour ses occupations quotidiennes.

À midi, alors que ses camarades regagnaient leurs domiciles familiaux, Bamba Fatim est restée introuvable. En fait, elle n’était pas en classe à 8h. L’instituteur a noté son absence dans le registre d’appels journalier du maître. Le mardi 08 décembre 2020 entre 17h et 18h, c’est un enfant qui partait déféquer dans une maison inachevée qui retrouve un corps sans vie avec une robe d’école à ses côtés non loin de la base de SOROUBATCI, route de Séguéla. Il part donc informer son père qui alerte par la suite le commissariat de police pour le constat d’usage.

Lire aussi:   Promotion du genre : Une caravane initiée à l’intention des élèves et étudiantes de Côte d’Ivoire

Quelle horreur !, Quel crime odieux !: elle est égorgée et vidée de son sang. Après une journée d’échange avec plusieurs écoliers, nous avouons que la menace d’enlèvements ou de meurtres planerait sur la ville de Boundiali depuis près de 2 ans maintenant. Certains joints au téléphone nous font croire qu’ils sont constamment interpelés par des personnes non identifiées ou en cagoule pour leur offrir des biscuits ou des bonbons.

Lire aussi:   Williamsville : Une jeune femme violée, égorgée et enfermée dans un sac

Nb, la photo de l’écolière n’a pas été exposée pour éviter de choquer le moral des parents.

C’est le lieu d’interpeller les parents d’élèves afin qu’ils prennent les dispositions idoines pour accompagner leurs enfants jusqu’en classe et les récupérer dès la fin des cours. 

Source:korhogo flash info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here