HomeSociétéTroubles sociopolitiques : des écoles ferment

Troubles sociopolitiques : des écoles ferment

Troubles sociopolitiques : des écoles ferment
Troubles sociopolitiques : des écoles ferment

Les tensions sociopolitiques avec leurs corollaires de violences ont poussé plusieurs responsables d’établissements scolaires à prendre la décision de la fermeture. Françaises, confessionnelles, publiques et privées, des écoles ont renvoyé leurs élèves à la maison.

La levée du mot d’ordre de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) dans la journée d’hier lundi 19 octobre 2020 n’y a rien changé. Les responsables de ces écoles ont arrêté la décision de fermer leurs établissements à compter de ce mardi 20 octobre 2020.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Venues à Abidjan disent-elles pour travailler, deux petites filles se sont égarées

Dans cette même logique, plusieurs écoles françaises, confessionnelles, publiques et privées aussi bien de la capitale économique que de l’intérieur du pays ont décidé de ranger stylos et cahiers en attendant que l’accalmie totale revienne.

« Les manifestations à nouveau attendues pour la journée et la décision de fermeture prise par plusieurs écoles ivoiriennes ont conduit l’ambassade de France à un passage pour les établissements du réseau AEFE », a déclaré Serge Bard, proviseur du lycée français Blaise Pascal, dans un communiqué.

Lire aussi:   Fermeture des écoles : Charles Blé Goudé prend position

Même son de cloche dans les établissements scolaires catholiques qui par principe de précaution ne sont pas rentrées en marge de cette situation. Ils décident également de fermer et ce, « jusqu’à nouvel ordre ». « Les établissements catholiques restent fermés sur toute l’étendue du territoire depuis le lundi 19 octobre 2020 et ce, jusqu’à nouvel ordre », notifie le révérend Père Nyake Augustin, secrétaire exécutif de l’enseignement catholique.

Espérons que le calme revienne le plus tôt possible afin que les affaires éducatives reprennent de plus belles sur l’ensemble du territoire.

Lire aussi:   Le calendrier scolaire ivoirien sera réaménagé (Ministre)