Home Société Terrorisme: la Côte d’Ivoire renforce son cadre juridique et institutionnel

Terrorisme: la Côte d’Ivoire renforce son cadre juridique et institutionnel

Le Conseil des ministres de ce mercredi 2 mars a adopté, au titre du ministère des Affaires étrangères, un projet-décret portant création, attribution, organisation et fonctionnement du Centre national de coordination du mécanisme de réponse à l’alerte précoce.

Le ministre Bruno Koné donnant l’information a ajouté que la prise de ce projet-décret fait suite à une communication sur l’adoption du cadre juridique de ce centre, la définition du point d’encrage institutionnel, la localisation, les questions de recrutements du personnel, etc.

Ce projet-décret, selon le porte-parole du gouvernement, intervient dans le cadre de la politique de prévention et de gestion des menaces sécuritaires auxquelles est confronté l’espace communautaire de la Cedeao. Il organise ainsi, conformément à la stratégie adoptée au plan communautaire, un mécanisme national d’alerte composé de deux organes principalement que son le conseil statutaire, présidé par le Premier ministre et une direction.

Ce centre a pour mission principale de réduire grâce à une meilleure collaboration avec la direction d’alerte précoce de la Cedeao, le délai qui est constaté entre les alertes aux crises et les réponses qui sont proposées pour les prévenir. Il s’agit de mettre en place des mécanismes destinés à identifier les prémices de menaces potentielles à la paix et la sécurité et évidement d’élaborer, de coordonner les réponses à ses menaces.

« Ce mécanisme stratégique permettra concrètement d’optimiser l’accès aux sources d’informations, d’améliorer la qualité et l’analyse des informations, d’impliquer les populations locales dans la formulation des réponses aux menaces que sont le terrorisme, le djihadisme, la piraterie maritime, la montée de la criminalité transfrontalière, la floraison de mouvements irrédentistes », a dit Bruno Koné.

L’adoption de ce décret confirme l’engagement de la Cote d’Ivoire à prendre une part active dans la mise en œuvre de la stratégie communautaire de prévention et de la gestion des conflits et des menaces et permet à notre pays de renforcer son architecture institutionnel au plan de la sécurité, de la prévention des menaces contre la paix et la sécurité a-t-il conclu.

Ouattara Ouakaltio

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here