HomeSociétéSociété civile Côte-d’Ivoire: L’activiste Gbalet Pulchérie « interpellée »

Société civile Côte-d’Ivoire: L’activiste Gbalet Pulchérie « interpellée »

Société civile Côte-d’Ivoire: L’activiste Gbalet Pulchérie « interpellée »
Société civile Côte-d’Ivoire: L’activiste Gbalet Pulchérie « interpellée »

Plusieurs sources en Côte-D’ivoire annoncent « l’arrestation » de la présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne ACI, une organisation de la société civile qui s’oppose au 3e mandat de Ouattara. « L’interpellation » Pulchérie Edith Gbalet aurait été effectuée hier samedi.

Approchée par notre rédaction, la police ne confirme pas cette interpellation. Plusieurs personnalités politiques et des membres de la société civile ont pourtant appelé à la libération de madame Gbalet.

Lire aussi:   Pulchérie Gbalet aurait été licenciée du BNETD selon son Me Eric Saki (Avocat)

L’initiatrice des protestations contre un 3e mandat de Ouattara arrêtée samedi par la police

Dorine Alam BANGA

Pulchérie Gbalet, présidente de Alternative citoyenne (ACI), une organisation de la société civile, initiatrice des manifestations de protestation contre une candidature du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre, été « arrêtée par la police, samedi soir » à Abidjan, ont confié dimanche, ses proches à Alerte Info.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Ligue 1, 8ème journée, l'Asec enchaîne, l'Afad s'accroche, l'Africa chute à nouveau et décroche au classement

Mme Gbalet est « détenue à Sebreko (ex-siège de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire), après avoir été arrêtée à Yopougon » (ouest d’Abidjan), ont précisé ses proches joints par ALERTE INFO.

Lundi, après avoir dénoncé la candidature de M. Ouattara « qui viole la constitution », ACI avait appelé à une marche jeudi.

Ces manifestations (auxquelles des partisans de l’opposition se sont associés) ont été particulièrement violentes dans certaines villes, notamment à Bonoua (Sud), Ferkessédougou (Nord), Daoukro (Centre), Daloa, Gagnoa et Oumé (Centre-ouest), faisant cinq morts, 104 blessés et 64 interpellés.

Lire aussi:   Le général Detoh Letho à la CPI: "Dogbo Blé a dit qu’il tenait à faire la bataille d’Abidjan"

Depuis l’annonce, le 6 août de la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat, les leaders de l’opposition mais aussi des artistes ont exprimé leur vive protestation contre cette décision jugée « inconstitutionnelle ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Source: Connexion ivoirienne