Home Société Simone a-t-elle boycotté son audience en divorce avec Gbagbo ? Voici ce...

Simone a-t-elle boycotté son audience en divorce avec Gbagbo ? Voici ce qui s’est réellement passé

Simone a-t-elle boycotté son audience en divorce avec Gbagbo ? Voici ce qui s'est réellement passé
Simone a-t-elle boycotté son audience en divorce avec Gbagbo ? Voici ce qui s'est réellement passé

Simone Ehivet Gbagbo, épouse légale de l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo, a-t-elle boycotté la deuxième audience, dans le procès en divorce intenté à son encontre, par son époux ? La rumeur qui avait couru au sein du palais de justice du Plateau, est démentie par le journal d’investigation Ivoir’Hebdo.

Le jeudi 29 juillet dernier, en fin d’après-midi, le couple Laurent et Simone s’est présenté au tribunal du Plateau, pour le deuxième round de son processus de divorce.

L’on se souvient que le 21 juin, quatre jours après le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo, l’avocat de ce dernier, Me Claude Mentenon avait annoncé, à travers un communiqué largement médiatisé, que son client demandait le divorce avec son épouse.

Lire aussi:   La Côte d’Ivoire parie sur ses start-up

« Monsieur Laurent Gbagbo annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le juge des affaires matrimoniales du Tribunal de première instance d’Abidjan, d’une demande de divorce », avait déclaré l’avocat.

Le jeudi dernier donc, après une première audience, les deux époux devraient se rencontrer, une nouvelle fois au tribunal, pour une conciliation.

« Une folle rumeur avait circulé au sein du palais de justice, selon laquelle l’ex-Première dame de Côte d’Ivoire avait boycotté l’audience », a déclaré Ivoir’Hebdo, dans son article sur le dossier.

Lire aussi:   Bien- être de la population ivoirienne : Une association de femmes actives voit le jour

« Mais c’était faux, l’ex-Première dame était bel et bien présente à cette audience de conciliation. La rumeur est partie du fait qu’elle n’a pas fait son entrée par le portail principal, mais par la porte dérobée, qui donne sur la voie menant à l’Assemblée nationale », démontre le journal.

L’hebdomadaire d’investigation qui a livré des détails sur l’arrivée de Laurent Gbagbo et le contenu de l’audience, soutient que « plusieurs témoignages ont indiqué la présence à ses côtés, de son fidèle avocat Me Ange Rodrigue Dadjé. Interrogé sur la rumeur de l’absence de sa cliente, ce dernier n’a pas souhaité répondre, se limitant à dire qu’il n’en savait rien. Une façon de botter en touche, sans doute ? »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Députés et USAID sensibilisent les acteurs de santé sur les stratégies d'accueils des patients dans leurs centres de santé

En définitive, le journal soutient que « le camp Simone Gbagbo observe la plus grande discrétion autour de cette affaire. La ligne officielle est : « tout va bien ». Le 29 juillet, l’avocat ordinairement prolixe, avait préféré réagir suite à l’annulation du mandat d’arrêt de la CPI, contre l’ex-Première dame. « Bonne nouvelle pour Mme Simone Gbagbo. La Cour pénale internationale a levé le mandat d’arrêt dont elle faisait l’objet suite à une demande du Procureur. Elle pourra désormais librement voyager à travers le monde entier », avait-il commenté sur sa page Facebook officielle.

« Après 22h, soit plusieurs heures après que Simone et Laurent Gbagbo eurent quitté la cour du palais de justice », fait observer le journal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here