Home Société Robert Gueï: 19 ans après sa mort, ce que prépare l’UDPCI

Robert Gueï: 19 ans après sa mort, ce que prépare l’UDPCI

Robert Gueï: 19 ans après sa mort, ce que prépare l'UDPCI
Robert Gueï: 19 ans après sa mort, ce que prépare l'UDPCI

Le général Robert Gueï a trouvé la mort le 19 septembre 2002 alors que la Côte d’Ivoire subissait une attaque de rebelles venus du nord du pays. Plus de dix années après la mort de l’ancien chef d’État ivoirien, son parti politique, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), se prépare à lui rendre un hommage.

L’UDPCI commémore la mort de Robert Gueï

Cela fait dix-neuf ans que Robert Gueï a été retrouvé mort en pleine attaque du régime de Laurent Gbagbo. Le général ivoirien avait pris la tête de la Côte d’Ivoire à l’issue du coup d’État qui a évincé Henri Konan Bédié du pouvoir le 24 décembre 1999. Ancien chef d’état-major sous Félix Houphouët-Boigny, le natif de Kabakouma s’était présenté à l’élection présidentielle d’octobre 2000 contre Laurent Gbagbo. Battu dans les urnes, le « père Noël en treillis » refuse de céder le pouvoir. Les partisans du fondateur du FPI (Front populaire ivoirien) prennent la rue et le chassent du Palais présidentiel.

Lire aussi:   La ministre Koné Mariétou à Bagahouo (Duékoué) pour s’enquérir de la situation des déguerpis de la forêt du mont Péko

Le 18 février 2016, le commandant Anselme Seka Yapo dit Séka Séka, ex-chef de la sécurité de l’ancienne Première dame Simone Gbagbo, le général Dogbo Blé qui a dirigé la Garde républicaine sous le président Laurent Gbagbo et le maréchal des logis Séry Dalébo sont condamnés à perpétuité par le Tribunal militaire d’Abidjan pour l’assassinat de Robert Gueï et de son épouse. Dimanche 19 septembre 2021, l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire organise une cérémonie de recueillement et du souvenir en mémoire du général Gueï au siège de l’UDPCI d’Albert Mabri Toikeusse.

Lire aussi:   Emploi Jeunes : le ministre dévoile les dispositifs fiscaux d’accompagnement

Selon Jean Blé Guirao, le secrétaire général de l’UDPCI, il s’agit d’une journée de souvenir, de recueillement et de réarmement moral afin de ne pas oublier pour que la lutte puisse continuer. Les membres de la direction, les élus et cadres, les structures spécialisées de jeunes, femmes et d’enseignants, les secrétaires régionaux, les responsables des structures de bases et les militants sont attendus à cet événement.

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here