Home Société Polio: malgré la certification, la campagne de vaccination reprend ce vendredi

Polio: malgré la certification, la campagne de vaccination reprend ce vendredi

A compter du vendredi 26 février et ce, jusqu’au lundi 29 du même mois, sur toute l’étendue du territoire national, démarrent les journées nationales de vaccination contre la poliomyélite. Cette campagne gratuite qui concerne les enfants âgés de 0 à 59 mois, doit se poursuivre selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) jusqu’à ce que cette maladie invalidante soit totalement éradiquée de la Côte d’Ivoire.

L’information a été donnée, ce lundi 22 février, à l’Institut national de l’hygiène publique (Inhp), à Abidjan-Treichville, au cours d’un point-presse animé par Amian Barthélemy Bongbri, chargé de communication du Programme élargi de vaccination (Pev). Il a fait savoir que pour cette caravane, la cérémonie de lancement se fera à Grand-Lahou. Des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite seront couplées à la supplémentation en vitamine et au déparasitage.

« Malgré les efforts fournis et les campagnes précédentes de vaccination, des enfants sont encore non vaccinés, il existe encore des cas de zéro dose de gouttes données aux enfants, des enfants qui sont absents lors des passages des agents de vaccination, des cas de refus des parents, des localités insuffisamment couvertes », a justifié M. Bongbri.

« En novembre 2015, la Côte d’Ivoire est certifiée pays libre de la polio, une des étapes vers l’éradication totale de la maladie… ». Ce résultat encourageant, a-t-il poursuivi, n’exclut pas pour autant la poursuite des campagnes de vaccination. Parce que, il existe encore des cas de refus. C’est-à-dire où des parents s’opposent à la vaccination de leurs enfants. Notamment, à Guiglo (32%), Bondoukou (19,4%), Tanda (19,2%).

De même, dans neuf districts de la Côte d’Ivoire (Odienné, Minignan, Soubré, Guiglo, San Pedro, Man, Duékoué, Bangolo, Bouaflé), l’on enregistre une faible couverture vaccinale provoquée par plusieurs raisons (refus, absences) qui freinent la vaccination des enfants.

L’Unicef et l’Oms sont des partenaires privilégiés dans la lutte pour l’éradication de cette maladie invalidante. Au moins 8 millions d’enfants ont pu bénéficier de ces campagnes gratuites de vaccinations en 2015, a par ailleurs fait remarquer en 2015, Dr Raymonde Goudou-Coffie, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique.

La poliomyélite est une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie totale en quelques heures… 5 à 10% des personnes paralysées meurent lorsque leurs muscles respiratoires sont touchés.

Isabelle Somian

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here