Home Société Permis de conduire en Côte d’Ivoire : le ministère des Transports et...

Permis de conduire en Côte d’Ivoire : le ministère des Transports et les moniteurs parviennent à un accord

Permis de conduire en Côte d'Ivoire : le ministère des Transports et les moniteurs parviennent à un accord
Permis de conduire en Côte d'Ivoire : le ministère des Transports et les moniteurs parviennent à un accord

Les auto-écoles ont tout arrêté ce mercredi 3 novembre 2021. Demain jeudi, 4 novembre 2021, des moniteurs annoncent une assemblée générale extraordinaire. Voici les raisons de leur colère.

Le secteur des Transports ne vit des moments difficiles. Après les taxis compteurs qui ont enclenché une grève de quatre jours (du 2 au 5 novembre), les moniteurs d’autoécole annoncent un arrêt de travail ce mercredi 3 novembre 2021. C’est le vice-président de l’Union nationale des auto-écoles de Côte d’Ivoire (Unaeci), Cissé Lamine, qui donne cette information. « Nous avons décidé d’arrêter de travailler sur l’ensemble du territoire national car notre situation est alarmante. Dans toutes les villes de l’intérieur du pays, il n’y a ni examen de code ni de conduite. On nous a signalés qu’à Abidjan, ce matin, quelques autoécoles travaillent. Mais, la vérité est que le plus grand nombre suit le mouvement », nous a-t-il confié au téléphone, ce mercredi.

Lire aussi:   Inspection Générale des Armées: Le Gal Létho s’est présenté au Gal Bakayoko

Selon le vice-président de l’Unaeci, la colère des moniteurs d’auto-école est due à la lenteur au niveau des examens de code et de conduite. « Depuis quelques semaines, chaque auto-école ne peut présenter que quatre candidats aussi bien au code qu’à la conduite chaque semaine, alors que nous avons des centaines de candidats qui attendent. Avec un tel nombre, il est quasi impossible pour nous qui sommes des opérateurs économiques de vivre. Nous sommes essoufflés », a-t-il affirmé. A en croire Cissé Lamine, à la suite de la suspension des inspecteurs d’auto-école par le ministre des Transports, 25 gendarmes avaient été recrutés pour assurer les examens de code et de conduite. Toutefois, a-t-il déploré, huit sont partis, il ne reste que 17.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Les enseignants des universités demandent une revalorisation des indemnités de logement, invitent le PM à la discussion d'ici le 15 janvier

« Vous imaginez 17 moniteurs d’auto-école sur l’ensemble du territoire national, c’est très peu. Résultat, le nombre de candidats examinés par auto-école est quasi nul. Il faut tout revoir », a-t-il indiqué. Face à cette situation, l’Unaeci annonce qu’une assemblée générale extraordinaire se tiendra le jeudi 4 novembre 2021, au Plateau.

« Tous nos délégués de l’intérieur du pays seront présents. Nous allons montrer notre mécontentement à la nation », a souligné Cissé Lamine. Rappelons que dans le cadre de la réforme du permis de conduire, le ministre des Transports, Amadou Koné a suspendu, le 26 avril 2021 les inspecteurs chargés des examens théoriques et pratiques du permis de conduire afin d’assainir le secteur. En lieu et place des inspecteurs, ce sont désormais des gendarmes. Par la suite, quarante inspecteurs ont été recrutés et formés pour prendre le relais des gendarmes. Mais, leur déploiement tarde. D’où la colère des moniteurs d’auto-école. Tous nos messages laissés au service de communication du ministère des Transports pour avoir la version de ladite administration, sont restés sans suite. Finalement, les moniteurs et le ministère ont trouvé un accord. Le mot d’ordre de grève est levé.

Lire aussi:   Développement de proximité: Les actions du conseil municipal saluées à Adjamé

Source : afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here