HomeSociétéOdienné : il assène des coups de machette à son cadet pour...

Odienné : il assène des coups de machette à son cadet pour une affaire d’héritage, les faits

Odienné : il assène des coups de machette à son cadet pour une affaire d'héritage, les faits
Odienné : il assène des coups de machette à son cadet pour une affaire d'héritage, les faits

Boikary Sidibé a été condamné le 22 avril 2021, pour de tentative de meurtre sur son cadet à Odienné, dans une affaire d’héritage.

Le sexagénaire, initialement, était poursuivi pour coups et blessures volontaires, un délit. Il comparaissait, ce jour, devant la section de tribunal d’Odienné qui s’est, après approfondissement des auditions, déclaré incompétent, concluant à des faits s’apparentant plus à une tentative de meurtre.

Comparaissant libre, Boikary Sidibé, s’est aussitôt vu passer les menottes en pleine audience, avant d’être inculpé, puis d’être placé sous mandat de dépôt. Il sera en détention tout le long de la procédure d’instruction de son dossier, avant son jugement aux assises, à Korogho.

Lire aussi:   Don de trois joueurs professionnels ivoiriens à un orphelinat d’Oyem, au Gabon

Les faits se déroulent dans la sous-préfecture de Kimbirila-Sud (département de Samatiguila, région du Kabadougou), le 02 mars 2021. L’inculpé, ce jour, va asséner des coups de machettes à son cadet d’une dizaine d’années. « Sept coups », à en croire la victime, dont certains à la tête, aux cicatrices bien apparentes.

Les deux frères, qu’opposent, depuis peu, des querelles, à propos de la gestion, s’étaient retrouvés, seuls, dans les champs d’anacarde légués par père Sidibé, décédé depuis une quarantaine d’année. Le plus jeune des deux en assure la gestion depuis 2013, suite à la mort de l’aîné de la fratrie, victime d’ailleurs d’un fratricide.

Lire aussi:   Bocanda : un mari découpe à la machette sa femme qu'il soupçonne d'infidélité

Après près de 30 années hors de son village, Sidi Sidibé se résout ainsi à regagner Kimbirila-Sud, par devoir envers la famille. Devant l’ampleur de la tâche, il convainc son autre aîné Boikary, à l’aventure à Abidjan, depuis belle lurette, de regagner aussi le village. L’entente étant de prélever, pour chacun, une partie des revenus après chaque récolte, et de consacrer l’autre partie à l’entretien de la grande famille. Notamment les veuves du paternel, celle de l’aîné décédé et ses enfants et toute la fratrie, placés sous la responsabilité du cadet.

Ainsi courait paisiblement la vie chez les Sidibé jusqu’à ce que Boikary dernièrement convoite une partie des champs familiaux, en vue d’une exploitation à son seul profit. Ce que n’admettra pas son cadet. Et survint le drame du 02 mars 2021, où il manque de peu d’ôter la vie à son jeune frère.

Lire aussi:   Un violent affrontement à la machette emporte la vie d'une femme, à Adjamé, liberté

Devant le tribunal d’Odienné, il soutient la légitime Défense. Une position balayée par la version de sa victime. Un contre-interrogatoire  qui va convaincre le tribunal correctionnel d’Odienné et l’entraîner à se déclarer incompétent. Puis d’ordonner l’arrestation immédiate de Boikary Sidibé, en vue de son inculpation pour tentative de meurtre.