HomeSociétéMort de Samira Touré : Une semaine, le mystère de sa mort...

Mort de Samira Touré : Une semaine, le mystère de sa mort reste entier

Mort de Samira Touré : Une semaine, le mystère de sa mort reste entier
Mort de Samira Touré : Une semaine, le mystère de sa mort reste entier

Elle n’avait que 20 ans, belle et la pétulante d’une vie comme on en voit si souvent pour une fille de son âge à l’ardeur festive. Ainsi, Samira Touré s’en est allée trouvant la mort dans un accident de la circulation alors qu’elle revenait d’une partie d’anniversaire. Les faits.

Incontestablement, l’événement qui aura marqué la commune de Yopougon, la semaine dernière. Samira Touré a trouvé la mort à la suite d’un accident de la circulation dont les circonstances demeurent encore pour le moins encore obscures. Il y a quatre jours de cela, alors qu’elle rentrait de sa soirée d’anniversaire_ née le 2 Mai, elle avait attendu la date du 21 Mai pour fêter en raison du mois de ramadan_ et accompagnée d’une amie, la voiture de son petit ami, à bord de laquelle les trois se trouvaient les fêtards, entrait en collision avec un autre véhicule. Le choc violent se révéla fatale pour la jeune fille. Atteinte à la colonne vertébrale, Samira sombra dans le coma les jours suivants avant de se rendre compte qu’elle ne retrouvera plus l’usage de ses membres. Malheureusement, trois jours après, précisément le 24 Mai à deux heures du matin, la jeune fille rendit l’âme au Chu de Treichville.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire / Un quadragénaire périt dans un accident de la route à Bangolo

Samira Touré, à gauche, la photo prise le jour de son anniversaire

Samira aura-t-elle été sacrifiée?

Depuis, la mort de la jeune et belle fille continue de déchaîner les passions et de faire couler encre et salive.

Au regard des circonstances qui entourent le drame, il semblerait de toute évidence que l’accident ne serait qu’un acte inopiné. Certaines sources révèlent qu’après une soirée arrosée le petit ami, n’étant plus dans un état de sobriété, aurait pris le volant le contrôle du véhicule avant de le perdre.

Lire aussi:   Tchad: ce que Idriss Déby a confié à un groupe de journalistes avant sa mort

D’autres, par contre, accréditent la thèse d’un » sacrifice rituel « . Samira aurait été offerte en holocauste par son petit ami » brouteur » en vue de perpétuer un rituel et continuer d’asseoir son pouvoir financier, assurent des sources. Des personnes proches de la défunte racontent qu’elle exhibait de manière ostentatoire de fortes sommes d’argent que lui offrait le jeune. Ceci expliquerait-il celà ? Le pas est très vite franchi.

Lire aussi:   Un bébé de 5 mois retrouvé mort dans un canal, son père découvert pendu : «J’irai en enfer»

Le petit ami introuvable

Dans son quartier, à Yopougon, les supputations vont bon train et le mystère de la mort de Samira reste entier. Surtout en absence de son petit ami qui se serait évanoui aux premières heures de l’accident et dont personne reste sans nouvelles jusqu’à présent.