Home Société Menaces terroristes à la frontière ivoire-burkinabè : les djihadistes aux portes de...

Menaces terroristes à la frontière ivoire-burkinabè : les djihadistes aux portes de la Côte d’Ivoire

Menaces terroristes à la frontière ivoire-burkinabè : les djihadistes aux portes de la Côte d'Ivoire
Menaces terroristes à la frontière ivoire-burkinabè : les djihadistes aux portes de la Côte d'Ivoire

Selon une nouvelle publication du site internet d’information burkinabè LeFaso.net, la situation sécuritaire au Burkina dans la province de la comoé (Burkina Faso) connait une importante dégradation. Des HANI ont sommé les populations de libérer les lieux.

En effet, selon ce site :  » L’alerte a été confirmée, ce vendredi 10 septembre par une source qui précise que le départ des populations a entraîné la fermeture de trois centres de santé et de promotion sociale (CSPS) dans les villages de Sirakoro, Diaya et Noumoutiédougou.  » Les agents se sentent en insécurité. Et avec la permission de leur autorité de tutelle, ils ont fermé. Les gens ont peur et c’est réel », a lâché notre source qui estime pour l’instant le nombre les déplacés ayant trouvé refuge à Mangodara ville, à environ 2000. A l’en croire, d’autres ont préféré traverser la frontière du côté de la Côte d’Ivoire. Lefaso.net

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Affaire une jeune fille perd son bébé, après un enlèvement, une enquête est ouverte

Mais où se situe cette province ? Cette province fait frontière avec les villes de Ouangolodougou, fFerkessedougou et Kong dans la région du tchologo en Côte d’Ivoire. Il ressort donc de cette information que les terroristes sont aux portes du pays.

La Côte d’Ivoire n’oublie pas ce rapport des services français montrant que les terroristes veulent s’installer en Côte d’Ivoire. Ainsi, cette zone du Burkina Faso ou ceux-ci tentent de s’installer constitue donc une véritable base arrière pouvant permettre la planification de projet d’attaque des frontières ivoiriennes.

Lire aussi:   La Première Dame, Dominique Ouattara, lors de la rencontre de haut niveau de l’Organisation des Premières Dames d’Afrique : « 1 000 jeunes femmes et adolescentes qui sont contaminées chaque jour dans le monde »

C’est le lieu d’interpeller les forces de défenses et le gouvernement à plus de vigilance face à cette avancée du terrorisme dans les pays voisins.

Loin de toute appartenance politique, le problème du terrorisme ne tri pas les personnes, et nos forces de l’ordre envoyées sur le terrain des opérations sont de tous bords, donc il serait idiot de penser que le terrorisme n’est que l’affaire d’un gouvernement, mais de tout le peuple ivoirien car, le terrorisme est à nos portes et sans un soutien de tous, il sera difficile de s’en préserver.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/ Les activités du secteur de la menuiserie au ralenti du fait de la pénurie de bois à Yamoussoukro

Source: LeFaso.net, population de la province de la comoé, Google.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here