Home Société Marche contre la Cherté de la vie : la Police ordonne aux...

Marche contre la Cherté de la vie : la Police ordonne aux manifestants de rentrer chez eux

Marche contre la Cherté de la vie : la Police ordonne aux manifestants de rentrer chez eux
Marche contre la Cherté de la vie : la Police ordonne aux manifestants de rentrer chez eux

Nombreuses sont les personnes en Côte d’Ivoire qui subissent malheureusement une certaine flambée des prix des denrées alimentaires et biens d’autres produits de premières nécessités sur les marchés. Une situation qui met à mal le niveau de vie de nombreux ivoiriens qui ne cessent de crier leur désolation.

Plusieurs interpellations, d’Ivoiriens lambda comme de personnalités publiques, au gouvernement du président de la République, Alassane Ouattara, se font entendre pour réagir face à la flambée des prix sur le marché.

Lire aussi:   Actions de développement à Abidjan : tout sur les projets prioritaires de Mambé

Réunis au sein du collectif ICC (Initiative Citoyenne contre la Cherté de la vie), des activistes très présents sur les réseaux sociaux ont décidé d’une marche pacifique, en ce mercredi 21 juillet 2021, pour protester contre la cherté de la vie.

Dès 8 heures certains manifestants ont donc rallié la zone de Cocody Saint Jean, point de départ cette marche pacifique. Mais un nouveau frein à la tenue de cette manifestation va se faire sentir, il s’agit de la présence de forces de l’ordre.

Lire aussi:   Pour renflouer les caisses de l’Etat Une opération de traque de véhicules lancée

Le coordonnateur de L’ICC a, sur les réseaux sociaux, fait le point de ce nouveau blocage.

Franck Bi Ballo :

 » Marche pacifique contre la cherté de la vie, alors que l’autorité habilitée à nous donner l’autorisation nous demandait de nous écouter ce matin, ce sont des soldats qui ont mis un dispositif de sécurité à Saint-Jean Cocody pour disent-ils, n’avoir pas été mis au courant pour l’encadrer et qu’un regroupement de même trois personnes est interdit et qu’ils seront obligés d’agir si nous ne demandons pas aux gens de quitter les lieux…

Lire aussi:   Cours de mercredi au primaire: Save the Children ’’approuve’’ la mesure du gouvernement ivoirien

La zone est quadrillée par les soldats, nous, organisateurs sommes en train de négocier avec eux, ils ont reçu un appel du Préfet d’Abidjan qui lui demande maintenant de nous recevoir à ses bureaux… »

Une nouvelle contrariété qui vient encore plus compliquer les affaires des organisateurs de cette marche, une marche qui pourrait à y voir clair ne jamais avoir lieu.

Aimé. Y

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here