Home Société Lutte contre les attaques terroristes au nord : voici les grandes actions...

Lutte contre les attaques terroristes au nord : voici les grandes actions entreprises par les autorités militaires

Lutte contre les attaques terroristes au nord : voici les grandes actions entreprises par les autorités militaires
Lutte contre les attaques terroristes au nord : voici les grandes actions entreprises par les autorités militaires

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Général Diomandé Vagondo a exposé les différentes actions du gouvernement pour endiguer le fléau qu’est le djihadisme dans le nord du pays. C’était lors de la CGECI Academy 2021 qui s’est déroulé les 28 et 29 octobre derniers à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan.

Le Général Diomandé Vagondo, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité qui a animé un panel sur le thème « l’état des lieux de la situation sécuritaire et quels sont les dispositifs pour assurer la sécurité des entreprises ».

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : le procès des disparus du Novotel doit reprendre mardi

Pendant son intervention, il a révélé que des actions d’envergure ont été entreprises par le gouvernement pour la sécurisation des frontières nord du pays. Selon lui, des postes de contrôles des forces armées ivoiriennes ont été créés dans certaines villes stratégiques situées au nord de la Côte d’Ivoire. Une solution durable a également été trouvée contre la porosité des frontières.

« Le deuxième aspect, c’est le renforcement des contrôles à nos frontières. Nous avons construit et équipé six (6) nouveaux postes frontières avec justement le soutien de partenaires. Nous avons construit le poste de frontière de Gbéléban, de Nigouni dans le département de Tengrela, Sipilou, Gbapleu dans le département de Danané, Kadjiénou dans le département de Doropo, Tchéffiézo dans le département de Minignan. Evidemment, ce maillage nous a permis de recenser et fermer 52 pistes parallèle sur la frontière nord » a annoncé le ministre Diomandé Vagondo.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire / Le ministre Bandama inaugure la rue Bernard Dadié

Ainsi, ces fermetures des pistes parallèles permettent-elles un contrôle de la politique migratoire. Du coup, le djihadisme qui semble gagner pion sur rue dans le nord, sera freiné.

Source : le courrier quotidien

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here