Home Société Lutte contre la cherté de la vie: les mesures prises par le...

Lutte contre la cherté de la vie: les mesures prises par le gouvernement ivoirien

Lutte contre la cherté de la vie: les mesures prises par le gouvernement ivoirien
Lutte contre la cherté de la vie: les mesures prises par le gouvernement ivoirien

Le gouvernement ivoirien a pris des mesures pour lutter contre la cherté de la vie, ce mercredi 21 juillet 2021, au cours du conseil des ministres. Il s’agit de renforcer la surveillance du marché, la facilitation du retour des bouviers etc.

Le ministre de la Communication, des médias et de la francophonie, par ailleurs porte-parole du gouvernement ivoirien, a égrainé les mesures arrêtées par le conseil des ministres pour la lutte contre la cherté de la vie. « Il convient d’indiquer que les augmentations constatées ne sont pas spécifiques à la Côte d’Ivoire », a d’abord précisé Amadou Coulibaly, avant d’ajouter.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Viol d'une Dame à Abobo, le troisième suspect interpellé

« En effet, les prix internationaux de la plupart des produits augmentés au deuxième semestre 2020, et ont encore marqué un fort rebond au premier semestre 2021. De façon générale, le renchérissement des prix s’explique par des facteurs exogènes. Notamment la forte demande internationale de certains produits, le rationnement de l’offre et la hausse du coût du fret, ainsi que des facteurs endogènes. A savoir la crise énergétique que nous avons connue récemment, mais également une baisse saisonnière de l’offre de certains produits agricoles ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Axe Agboville-Abidjan, 21 accidents de la circulation en six mois, le préfet interpelle à nouveau

Toutefois, en vue d’apporter des réponses immédiates aux préoccupations des populations ivoiriennes, le conseil a arrêté les mesures ci-après : « La rencontre sectorielle avec les différents acteurs économiques filière par filière, afin de trouver des solutions en vue de contenir cette hausse des prix. Il s’agit de l’encadrement des produits de consommation de première nécessité tels que le riz, l’huile de palme raffinée, la viande de bœuf, la farine. Il s’agit de renforcer la surveillance du marché, notamment le contrôle de l’affichage des prix, mais également le contrôle des prix réglementés ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Condamné à 15 jours de prison pour être entré sur la pelouse avec la banderole «libérez Gbagbo»

Ensuite, « l’intensification de la communication sur les prix et les actions menées dans le cadre de la lutte contre la vie chère. La révision de la norme ivoirienne sur le pain, la facilitation du retour des bouviers qui convoient le bétail du Mali et du Burkina en Côte d’Ivoire, de l’installation des comités locaux de lutte contre la vie chère et du renforcement de la lutte contre le racket sous toutes ses formes », a fait savoir Amadou Coulibaly.

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here