HomeSociétéLe FIDHOP exige la libération du SG de EDS cité dans l’affaire...

Le FIDHOP exige la libération du SG de EDS cité dans l’affaire du cyberactiviste « Serge Koffi le drone »

Le FIDHOP exige la libération du SG de EDS cité dans l’affaire du cyberactiviste « Serge Koffi le drone »
Le FIDHOP exige la libération du SG de EDS cité dans l’affaire du cyberactiviste « Serge Koffi le drone »

Convoqué le jeudi 14 mai 2020 pour être entendu dans l’affaire Serge Koffi « le Drone », le Secrétaire général du Comité d’Opération, Etienne N’Ponon de la coalition de l’opposition, Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a été placé en garde à vue à la brigade de recherche.

Il y a passé sa première nuit et s’achemine progressivement vers sa seconde. Une détention dénoncée avec véhémence par Dr Boga Sako Gervais, Président fondateur de la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie politique (FIDHOP), depuis la France où il s’est établi depuis la fin de la crise postélectorale de 2011.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : les leaders traditionnels africains en médiation en Centrafrique

« De telles violations des Droits de l’Homme sont interdites par tous les instruments pertinents des Droits de l’Homme, notamment la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et par la Constitution ivoirienne du 8 Novembre 2016 », a-t-il déclaré dans un communiqué dont 7info.ci a eu copie.

Le défenseur de droits humains a dénoncé les sévices corporels dont aurait été victime « Serge Koffi le drone » au cours de son interrogatoire.

Il s’est aussi offusqué contre les obstacles imposés à l’avocat du cyber activiste proche du Front Populaire Ivoirien, version Gbagbo ou rien (GOR).

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : EDS positionne deux candidats contre Affi à Bongouanou

Dr Boga Sako Gervais exige à travers la FIDHOP, « exige purement et simplement la libération sans condition de Etienne N’Ponon » et de Serge Koffi le drone à l’état civil, Yapo Ebiba Franck Fiacre, tout en invitant l’opposition politique et peuple à « casser la dictature du RHDP ».

« J’invite l’opposition politique ivoirienne et la société civile, mais surtout le Peuple souverain à se mobiliser pour faire cesser cette dictature qu’impose le RHDP à la Côte d’Ivoire, à la faveur de l’élection présidentielle à venir » incite Dr Boga Sako Gervais.

Lire aussi:   Présidentielle 2020 : EDS réclame l’invalidation de la candidature de Ouattara auprès du Conseil Constitutionnel

Le Secrétaire général du Comité d’Opération, Etienne N’Ponon de EDS est toujours gardé dans les locaux de la brigade de recherche.

Arnaud Houssou

7info.ci

Source: info.ci