HomeSociétéKafolo : le ministre Téné Birahima Ouattara « photocopie » sur les lieux de...

Kafolo : le ministre Téné Birahima Ouattara « photocopie » sur les lieux de l’attaque terroriste

Kafolo : le ministre Téné Birahima Ouattara
Kafolo : le ministre Téné Birahima Ouattara "photocopie" sur les lieux de l'attaque terroriste

Dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 mars 2021, une position de l’armée ivoirienne a subi une violente attaque armée de la part de terroristes dans la localité de Kafolo, localité située dans le nord de la Côte d’Ivoire.

Selon des sources sécuritaires, l’armée ivoirienne a su faire face à ces assaillants qui ont été repoussés jusqu’à leur dernier retranchement, non sans y laisser leurs plumes.

Un bilan provisoire a fait, en effet, état de 3 morts du côté des assaillants et de quatres interpellations, malheureusement 2 valeureux soldats de l’armée ivoirienne ont perdu la vie et quatre autres ont été blessés au cours de cette attaque.

Lire aussi:   Enseignement supérieur : Le C2D expliqué aux acteurs du monde universitaire

Nommé, le 6 mars dernier, par le président de la République, Alassane Ouattara, comme ministre de la défense par intérim, suite aux problèmes de santé du ministre Hamed Bakayoko, lesquels problèmes de santé ont conduit à son décès le 10 mars 2021, Téné Birahima Ouattara dit photocopie a malheureusement, eu à gérer son premier dossier chaud avec cette nouvelle attaque terroriste.

À la tête de l’armée ivoirienne qui aura réussi à réussi les assauts de ces ennemis de la paix, Téné Birahima avait reçu notamment de nombreuses félicitations de la part de ses pairs.

Lire aussi:   Ministre de la Défense, Birahima Ouattara remercié ou confirmé?

En ce jeudi 1er avril 2021, Téné Birahima Ouattara a décidé de se rendre sur les lieux de l’attaque terroriste de Kafolo afin de s’imprégner des réalités du terrain et d’apporter le réconfort et le soutien de la République à nos vaillant soldats.

Une visite qui montre aussi la détermination des autorités ivoiriennes de ne point céder de terrain aux actions terroristes en Côte d’Ivoire.