Home Société “Je souffre de l’idée que je ne vais plus l’entendre”, Hamed Bakayoko

“Je souffre de l’idée que je ne vais plus l’entendre”, Hamed Bakayoko

Décès de Dj Arafat : “Je souffre de l’idée que je ne vais plus l’entendre”, déclare Hamed Bakayoko

A l’instar de plusieurs membres du gouvernement ivoirien, le ministre d’Etat, ministre de la défense, Hamed Bakayoko, rentré de voyage s’est rendu, le jeudi 29 août 2019, au domicile familial de celui qu’il considérait comme son fils, Huon Ange Didier dit Dj Arafat, décédé le  lundi 12 août, dans un accident de la circulation. Pour présenter ses condoléances et surtout sa compassion à la famille éplorée.

“La mort d’Arafat est cruelle pour nous et elle l’est d’autant plus pour moi. Je souffre de l’idée que je ne vais plus l’entendre, car il était un fils pour moi “, a déclaré le ministre Hamed Bakayoko, la gorge nouée. Puis il renchérit, ” je l’aimais beaucoup, je me comportais en père et aussi en fan. Arafat m’a donné beaucoup de considération. J’aimais être avec lui. Il avait beaucoup de générosité en lui. C’est quelqu’un qui aimait s’affirmer, s’assumer. Il était un homme honnête, ce qui ne lui plait pas, il ne le faisait pas”.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Un corps sans vie retrouvé dans l'incendie d'un magasin à la riviera 2

Pour Hamed Bakayoko, le roi du coupé décalé, Dj Arafat avait quelque chose de particulier en lui, car partout où il passait, ” il y’avait de la joie “. Poursuivant, le ministre d’Etat, a indiqué que la mort d’Arafat est ” une grosse perte pour la culture ivoirienne et africaine”. “Arafat était un grand artiste, il avait du génie. C’était un ambassadeur pour la Côte d’ivoire. La puissance que Dieu lui a donnée pour créer l’émotion chez les gens avait aussi ses revers”.

Il a par ailleurs pris l’engagement de s’occuper de la famille du défunt. C’est pourquoi il a exhorté les parents à faire en sorte que la mort de Dj Arafat unisse la famille. “Je suis le père d’Arafat et je vais le demeurer. Sa famille peut compter sur moi. Je connais ses dernières pensées, son projet de maison qui lui tenait à cœur. Je serai à vos côtés. Je serai avec ses enfants comme mes propres enfants “, a promis le ministre d’Etat Hamed Bakayoko.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Crise à Fraternité matin, Nabagné Koné rencontre les quatre syndicats et les délégués du personnel

Le préfet Issouf Traoré a, au nom de la famille remercié le ministre pour son déplacement. ” Vous êtes venus combler un vide. Votre présence ici nous réjouit “, a déclaré le porte-parole de la famille. A l’en croire Hamed Bakayoko est et restera un membre à part entière eu égard à la relation entre son fils Arafat et lui.

Mais avant, l’ambassadeur de l’Union européenne ( Ue) en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchmann a également apporté sa compassion à la famille du défunt. “L’Ue est attachée à la promotion de tout ce qui est culture et musique. Alors une icône de la musique ivoirienne, comme Dj Arafat, cela, m’a personnellement touché. C’est pourquoi je viens apporter ma compassion à la famille. Et je souhaite que l’œuvre de Dj Arafat inspire les jeunes artistes”, a déclaré le diplomate européen. Outres ces deux personnalités, la grande famille de la culture avec à sa tête le ministre de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandaman a remis 4 millions de Fcfa à la famille de Dj Arafat.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : 3159 militaires ont fait valoir leur droit à la retraite en 2018, 4000 hommes visés en 2019, 85 éléments radiés

Il faut également signaler la présence des artistes congolais Kofi Olomidé dit le grand Mopao et le malien Sidiki Diabaté.

Franck YEO

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site Ici Abidjan

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here