Home Société Inconsolable, le père du manifestant Morel tué lance un message déchirant depuis...

Inconsolable, le père du manifestant Morel tué lance un message déchirant depuis Bonoua

Inconsolable, le père du manifestant Morel tué lance un message déchirant depuis Bonoua
Inconsolable, le père du manifestant Morel tué lance un message déchirant depuis Bonoua

Kissi N’Tayé Frédéric est inconsolable. Après l’inhumation de son fils Armel Bertrand Kissi dit Morel, ce samedi 21 novembre, il se retrouve chez lui à la maison. Il reçoit une délégation des plates-formes de l’opposition. Il reçoit un drapeau national pour le combat pacifique national, la défense de la constitution, combat pour lequel son fils a été tué. Il fond en larmes.  » Mon fils est décédé. Je ne peux porter plainte contre qui que ce soit. Dieu l’a voulu ainsi. Mais ce qui me fait très mal, c’est que je 19 octobre, j’étais avec lui toute la matinée. On a partagé un pain. Et il s’inquiétait pour sa maman malade et il a dit qu’il sort. 30 minutes après on m’apprend qu’on a tiré sur un jeune Kissi. Et qu’on a pris son corps pour l’envoyer à la cour royale. Comme il y a plusieurs Kissi ici, moi je n’étais pas inquiet. Néanmoins, je suis allé à la cour royale. Je me suis approché du corps. J’ai soulevé le drap et qu’est-ce que je vois, le visage de Armel mon fils. J’ai très mal », raconte le père de Morel. Il laisse échapper une larme qui donne la chair de poule.  » Dans tous les pays du monde, on manifeste. Mais avec quoi on les disperse avec des gaz lacrymogènes, des jets d’eau. Mais chez nous ici, pourquoi tirer à balles réelles sur des manifestants aux mains nues? Il faut que nos autorités changent leur façon de faire », lance-t-il

Lire aussi:   Côte d’Ivoire/La jeunesse africaine et européenne pour la création de plus d’opportunités d’emplois

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here