Home Société Grève à l’inspection du Travail de Koumassi : Des agents refusent d’intégrer...

Grève à l’inspection du Travail de Koumassi : Des agents refusent d’intégrer les locaux modernes mis à leur disposition, les populations choquées

Grève à l’inspection du Travail de Koumassi : Des agents refusent d’intégrer les locaux modernes mis à leur disposition, les populations choquées
Grève à l’inspection du Travail de Koumassi : Des agents refusent d’intégrer les locaux modernes mis à leur disposition, les populations choquées

Depuis le mardi 13 avril 2021, les agents de l’Inspection du Travail de Koumassi sont en grève. Ils refusent d’occuper les nouveaux bureaux modernes mis gracieusement à leur disposition par la mairie de Koumassi, non loin du Commissariat de police du 36ème arrondissement.

Les locaux délabrés de l’Inspection du Travail de Koumassi, situés sur le Boulevard du 7 décembre, non loin du Grand carrefour de la commune, sont vides depuis le mardi 13 avril 2021 date à laquelle les 23 agents qui y travaillent sont entrés en grève. Ils refusent d’intégrer les nouveaux bureaux modernes mis gracieusement à leur disposition par le maire de Koumassi, Cissé Ibrahima Bacongo. Selon le vigile Z.M. de l’Inspection du Travail de Koumassi, le maire a envoyé, le mercredi 7 avril 2021, des éléments pour « détruire » sa maison où il vivait avec sa femme et ses 4 enfants. « Deux jours plus tard, les mêmes agents ont défoncé les portes des bureaux parce qu’on refuse d’aller dans les nouveaux bureaux », soutient-il.

Lire aussi:   Koumassi : elle avale un médicament contre les souris après avoir vu son homme avec une autre

Dans le souci d’en savoir un peu plus sur cette affaire, Linfodrome a joint, dans l’après-midi du mercredi 14 avril 2021, une source à la mairie de Koumassi. Selon notre interlocuteur, depuis l’arrivée du maire Cissé Ibrahima Bacongo, il a entrepris d’organiser tous ceux qui exercent sur le territoire communal par secteur d’activité. Une vision d’ailleurs appréciée par les populations et surtout les concernés des différents secteurs d’activité.

Dans la même dynamique, le maire Cissé Ibrahima Bacongo veut regrouper la plupart des administrations publiques dans la même zone pour en faire une cité administrative. Pour ce faire, il a adressé, le vendredi 16 octobre 2020, des courriers aux différents ministères dont le ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, la tutelle de l’Inspection du Travail. Il a ainsi réhabilité l’Institut de formation et de l’entrepreneuriat féminin (IFEF) situé en face du commissariat de police du 36ème arrondissement. Désormais, ce sont des bureaux modernes qu’il a mis gracieusement à la disposition des agents de l’Inspection du Travail, là où d’autres administrations louent leurs locaux. On trouve dans cette zone d’autres administrations publiques, notamment la CNPS et les Impôts.

Lire aussi:   Koumassi/ Deux amis ivres après le boulot meurent par noyade

A Koumassi, les populations ne comprennent surtout pas l’attitude des agents de l’Inspection du Travail. D’autant plus que les nouveaux bureaux modernes n’ont rien à voir avec les bureaux délabrés situés non loin du grand carrefour, qui servaient de fumoirs. Il nous revient que des drogués y faisaient la loi une fois la nuit tombée.

Selon notre source, le nouveau ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Adama Kamara, saisit de l’affaire, visitera bientôt les anciens locaux et les nouveaux mis à la disposition des agents pour indubitablement prendre une décision et mettre fin à cette grève.

Lire aussi:   Une bagarre rangée entre bandes rivales, armées de machettes, éclate ce jour à Koumassi (images)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here