Home Société Foncier rural: seulement 4% des terres sont immatriculées en Côte d’Ivoire

Foncier rural: seulement 4% des terres sont immatriculées en Côte d’Ivoire

Seulement 4% des terres sont actuellement immatriculées en Côte d’Ivoire où le foncier est à l’origine de plusieurs tensions et conflits à travers le pays, révèlent les résultats d’une étude intitulée «comment réinventer le système foncier rural en Côte d’Ivoire ? », initiée par Audace Institut Afrique (AIA), un think tank ivoirien indépendant et apolitique.

«Seulement 4% des terres sont actuellement immatriculées en Côte d’Ivoire. A ce rythme, il faudra plus d’un siècle pour couvrir le territoire », a déploré, jeudi, la Directrice de Audace Institut Afrique, Gisèle Dutheuil, soulignant que la « situation est bloquée en Côte d’Ivoire en ce qui concerne le foncier ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Marabadiassa, pour en finir avec le conflit foncier entre Malinké et Baoulé, l'émissaire Sidi Touré fait quatre propositions

« Il faut en effet sécuriser les 96% de terres rurales restantes dans l’attente de leur immatriculation», a-t-elle ajouté lors d’un atelier de restitution des résultats de cette étude menée avec le soutien de l’Atlas Economic Research Foundation et la Friedrich Naumann Stiftung.

Cette situation a pour conséquence la pauvreté, dans la mesure où les investisseurs n’ont pas confiance à ce système peu crédible pour investir. « Le reste des terres est régi par le système coutumier, qui n’inspire pas confiance» aux investisseurs, constate Mme Dutheuil.

Lire aussi:   Abengourou : la douane saisit 30 véhicules

Pour la sécurisation des terres, elle propose notamment le développement de la contractualisation claire dans les échanges fonciers ainsi que l’intensification du rôle majeur des comités villageois de gestion foncière rurale (CVGFR).

Africatime CI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here