HomeSociétéFétichisme à C’Midi : un ex-greffier dénonce un fait gravissime et invite...

Fétichisme à C’Midi : un ex-greffier dénonce un fait gravissime et invite le Procureur à agir

Fétichisme à C'Midi : un ex-greffier dénonce un fait gravissime et invite le Procureur à agir
Fétichisme à C'Midi : un ex-greffier dénonce un fait gravissime et invite le Procureur à agir

Le numéro de l’émission C’Midi de ce mardi 1er juin 2021 suscite une vive polémique sur les réseaux depuis sa diffusion sur les canaux de la chaîne nationale, la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Sous le thème : “voyante et guérisseuse, j’utilise les dons surnaturels pour aider les autres”, une fétichiste professionnelle a été autorisée d’exhiber, à l’attention de plusieurs millions d’Ivoiriens, un portefeuille dit magique, « capable » de relever instantanément un clochard de sa condition d’indigent.

Une situation qui a révolté l’ancien chef des greffiers de Côte d’Ivoire, Maître Roger Dakouri Diaz qui a réagi ce mercredi 2 juin 2021. Se basant sur l’article 205 du code pénal qui stipule : « est puni d’un emprisonnement d’un à cinq ans et d’une amende de 100.000 à 1.000.000 de francs, quiconque se livre à des pratiques de charlatanisme, sorcellerie ou magie, susceptibles de troubler l’ordre public ou de porter atteinte aux personnes ou aux biens”, l’ex chef des greffiers estime que ces faits dont se sont rendus les responsables de la RTI, revêtent “un caractère particulièrement grave”.

Lire aussi:   Avec des pinces à linge sur les tétons, un enseignant se masturbe devant un ado de 12 ans

« En parcourant les dispositions de loi susvisées, les responsables de la télévision nationale ivoirienne peuvent-ils, en effet, échapper à la prison, sans rapporter la preuve probante que ce truc, pardon, ce portefeuille dit magique, qu’ils ont permis à cette dame d’exhiber, à une heure de grande écoute, rend effectivement riche ? Les responsables de la RTI peuvent-ils démontrer les proportions de rationalité des pratiques de cette pourvoyeuse de billets de banque à bon marché ? Au demeurant, lesdits responsables de la RTI peuvent-ils bénéficier d’une excuse tirée de l’ignorance des mécanismes d’émission de la monnaie dans l’espace UEMOA ? Mieux encore, à supposer même que cette dame qui n’est pas reconnue comme experte en monnaie, ni gouverneur parallèle d’une BCEAO en second, soit effectivement en capacité de fabriquer des billets de banque, ces responsables de la RTI se sont-ils d’abord offerts les moyens de vérification de l’authenticité desdits billets, avant de s’impliquer dans cette une propagande au profit de leur émission ? En tout état de cause, les non moins chimériques services de multiplication de billets de banque qu’offre cette dame s’analysent-ils autrement que comme une parfaite et inexcusable pratique de magie ? » a-t-il interrogé. 

Lire aussi:   Congo : une française condamnée à 10 mois de prison pour délaissement de mineur

Poursuivant, il n’a pas manqué d’inviter le Procureur de la République, Adou Richard, à se saisir de l’affaire dans l’objectif de poursuivre pour “complicité de pratiques de magie”, le directeur général de la RTI, et le présentateur du jour de l’émission, et le responsable de la régie financière.