Home Société FEMUA 9: Maurice Bandaman et A’Salfo rassurent le couple Bédié sur l’organisation

FEMUA 9: Maurice Bandaman et A’Salfo rassurent le couple Bédié sur l’organisation

Le ministre ivoirien de la culture et de la Francophonie Maurice Kouakou Bandaman et le Commissaire général du Festival des musiques urbaines d’ Anoumabo ( FEMUA) ont rassuré, jeudi soir à Abidjan, l’ex -chef d’Etat ivoirien Henri Konan Bédié et son épouse sur les préparatifs de ce rendez-vous culturel qui s’ouvre le mardi prochain.

«Dans quelques jours démarre la 9ème édition du FEMUA. La grande nouvelle, c’est que le parrain est le président Henri Konan Bédié qui a confirmé sa présence à la cérémonie d’ouverture », s’est réjoui le ministre Maurice Bandaman pour qui, ce soutien de l’ex-chef de l’Etat ivoirien est « un grand honneur à la culture ivoirienne ».

Pour sa part, le lead vocal du groupe musical ivoirien Magic System, Salif Traoré dit A’salfo, par ailleurs Commissaire général de ce Festival a rassuré que tout est prêt pour la bonne tenue de cette 9ème édition du FEMUA qui va rassembler des artistes venus d’horizons divers.

« Je suis fier de mon fils A’salfo, j’encourage toute la jeunesse à faire comme lui pour avoir une meilleure qualité de vie », a indiqué à son tour, l’épouse du parrain de cette édition du FEMUA, Henriette Konan Bédié.

Prévue du 19 au 24 avril prochain, l’édition 2016 du FEMUA est placée sous le thème, « Jeunesse et Développement ». Plusieurs artistes tels que Jah Man, Lévy, Kerry James, Charlotte Dipanda, Papa Wemba, Toofan, John Kiffiz sont notamment annoncés à cette édition dont le concert de clôture est prévu à Korhogo (633 km au Nord d’Abidjan).

Il y a également au menu de cette édition, une journée spéciale dénommée «FEMUA Kids», dédiée aux enfants prévue le mercredi 20 avril prochain à Abidjan, au lendemain de l’ouverture officielle de ce Festival.

Evènement culturel et sportif, le FEMUA a aussi une dimension sociale et caritative. Depuis sa création en 2008 par le groupe Magic System, le Festival a permis la construction d’écoles primaires et maternelle (Marcory – Anoumabo et Bangolo), des dons financiers et matériels à divers organismes tels que des hôpitaux ou encore des orphelinats de la Côte d’Ivoire.

SY/ls/APA

abidjan.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here