Home Société Enfants emportés par les eaux de pluie à Yopougon : Henriette Bédié...

Enfants emportés par les eaux de pluie à Yopougon : Henriette Bédié apporte son soutien aux parents

Enfants emportés par les eaux de pluie à Yopougon : Henriette Bédié apporte son soutien aux parents
Enfants emportés par les eaux de pluie à Yopougon : Henriette Bédié apporte son soutien aux parents

Yopougon Niangon samedi dernier. Le quartier des enfants Kouassi Koua Marvine et Kouassi N’guessan Kyliane, tragiquement morts noyés dans les eaux pluviales du 22 octobre 2021, a reçu la visite de Mme Henriette Bédié. Il était un peu plus de 16 heures quand la présidente de la Fondation » Servir » est arrivée dans le quartier. Le couple Kouassi, des riverains et des chefs traditionnels Baoulé (le mari est Baoulé) l’attendaient sous des bâches.

L’atmosphère était plutôt lourde. Mme Henriette Bédié descend discrètement de sa voiture. Elle se dirige vers le couple et le fils rescapé assis au milieu de ses parents. La présidente de la Fondation « Servir » lui adresse des mots de soutien et de compassion, puis s’incline devant les photos des enfants défunts et revient saluer l’assistance. A ses côtés, l’un des députés (Pdci-Rda) de Yopougon, Dia Houphouët.

« Mme Henriette Bédié et son époux ont été meurtris quand ils ont appris la triste nouvelle. Aujourd’hui (Ndlr samedi), Mme Henriette Bédié a décidé de se déplacer, elle-même, pour apporter son soutien et celui de son époux au couple Kouassi et à toute la famille éplorée. Parce que perdre deux (02) enfants 14 ans et 7 ans, ce n’est pas chose facile. Mme Henriette Bédié est directement touchée par ce drame. Elle vous salue et vous demande de rester forts », a introduit le député Dia Houphouët à l’entame des civilités.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Agressions des étudiants à l'université de Bouaké, le Préfet de police promet de s'impliquer pour leur sécurité

Appréciant ce geste de solidarité, la famille éplorée a dit toute son infinie gratitude à Mme Henriette Bédié et à son époux. Le porte-parole poursuivant, a relaté les circonstances du décès des deux (02) enfants Kouassi. « (…) Après la pluie, Kouassi Koua Marvine, en seconde C, a décidé d’accompagner son petit frère Kouassi N’guessan Kyliane (7 ans au Ce1) qui avait une composition ce 22 octobre. Une fois sous le pont, les enfants ont réussi à passer malgré la présence de l’eau. Mais c’est après le pont que le plus petit (Kouassi N’guessan Kyliane) a fait un faux bond et est tombé dans un caniveau caché parce que rempli d’eau. Le courant d’eau l’emportant, son grand frère Kouassi Koua Marvine voulant le sauver, a été, lui aussi, entraîné dans le caniveau et par la suite, les deux (02) dans un gros trou. Trois (03) jours après, leurs corps seront retrouvés à des kilomètres à Lokoa. Kouassi N’guessan Kyliane avait toujours son sac au dos », a-t-il expliqué avec émotions.

Lire aussi:   Renforcement de Capacités: Les Directeurs de Cabinets ministériels formés à la Bonne gouvernance

Mme Henriette Bédié, qui n’a pu supporter les circonstances de la mort des enfants Kouassi, a fondu en larmes. En face d’elle, Mme Kouassi la mère qui ne cesse de pleurer ses enfants adorés. L’atmosphère redevient lourde. Mme Henriette Bédié demande à nouveau au couple de rester fort. Pour le soutenir, elle lui offre une enveloppe d’un million de francs Cfa. L’autre geste fort de la présidente de la Fondation « Servir », c’est qu’elle a décidé de prendre en charge le désormais seul enfant du couple Kouassi, Juriel, 10 ans en classe de 5ème. Digne dans la douleur, il a adressé un émouvant message à ses frères défunts : « Marvine et Kyliane, on a vécu, on a fait de belles choses ensemble. Aujourd’hui, vous nous avez quittés de manière tragique. Sachez que toute la Côte d’Ivoire vous pleure.

Lire aussi:   Média : Déclaration de l’APE-CI suite à l’Interpellation par la police du journaliste de l’APA news

Là où vous êtes, veillez sur nous en tout temps et en tout lieu. Papa et maman vous garderont toujours dans leurs cœurs. Que Dieu vous accorde une place de choix », a-t-il plaidé. Des mots et paroles qui ont encore fait pleurer l’assistance. Le dernier mot est revenu aux chefs traditionnels et à la délégation Pdci de Niangon. Reconnaissants, ils ont traduit leur gratitude infinie à Mme Bédié et à son illustre époux, le président Henri Konan Bédié pour ce grand soutien à la famille Kouassi qui continue de traverser des moments pénibles.

Nouveau Réveil  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here