Home Société Danané – En plein COVID-19, le marché part en fumée

Danané – En plein COVID-19, le marché part en fumée

Danané – En plein COVID-19, le marché part en fumée
Danané – En plein COVID-19, le marché part en fumée

Un incendie dont les causes ne sont pas encore élucidées a ravagé une partie du grand marché  de Danané dans la nuit de ce jeudi à ce vendredi 1er mai . Selon des informations recueillies sur place, c’est aux environs de 18h35 que le feu s’est déclenché.

Les commerçants pour la plupart en carême sont concentrés à attendre la rupture. Très vite le feu se propage et atteint d’autres magasins. La population accourt pour venir à bout du feu.  Certains  commerçants tentent de sauver leurs marchandises du feu. Un désordre rocambolesque s’installe dans le périmètre atteint. Des badauds profitent pour voler. Certains sont rattrapés par les propriétaires des magasins arrivés in-extremis. La solidarité africaine se manifeste.

Lire aussi:   Sénégal : mort subite d’un commerçant en plein marché ; les populations en crainte

Les riverains, l’eau sur la tête, du sable dans des seaux se battent contre feu. Les forces de l’ordre, les autorités préfectorales et municipales sont toutes sur le terrain pour apporter assistance aux commerçants. La bravoure de la jeunesse qui s’est transformée en soldats du feu a raison de l’incendie. Le feu est à moitié circonscrit. Des foyers persistent. Entre-temps, les pompiers civils basés à Man dans la capitale régionale à 70 kilomètres de Danané sont alertés. A 20 heures passées de 40 minutes, les soldats du feu de Man font leur entrée dans la ville de Danané. Au marché, très vite ils déploient leurs matériels. Ils commencent leur travail quand un groupe de jeunes se met à scander. <<On veut pas pompiers. Allez-vous en. Aujourd’hui, il n’y a pas de couvre feu>>.

Dans le groupe certains se permettent de lancer des pierres aux pompiers. La police charge et lance des gaz lacrymogènes dans le groupe d’indisciplinés. C’est la débande totale. En plein reportage, nous prenons une bonne dose de ce gaz qui nous coupe presque la respiration. Nos yeux et même tout le corps subissent les affres du gaz piquant.

Lire aussi:   A l’Assemblée mondiale de la santé, l’OMS appelle à se préparer à une résurgence des maladies infectieuses

Un pompier nous vient en aide et nous demande de nous laver le visage avec notre urine. quand il y a l’incendie, on ne regarde pas à la couleur de l’eau pour éteindre le brasier. Les sapeurs pompiers civils, eux, continuaient cependant leur travail. Ils parviennent à venir à bout du feu.

Les dégâts causés par l’incendie sont énormes. Le maire Ouattara Lacina en mission dans la capitale économique, informé de cet incendie, n’a pas tardé à apporter son soutien aux commerçants. Il promet mettre tout en œuvre pour que la solidarité municipale et celle de l’État de Côte d’Ivoire se manifeste à l’égard de ses administrés qui souffrent déjà des affres de la pandémie du Covid-19.

Lire aussi:   Bouaké : Le grand marché de la ville encore en feu

Nous y reviendrons

Source: info.ci

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here