Home Société CPI – Indemnisation de Blé Goudé: un ultimatum fixé au procureur

CPI – Indemnisation de Blé Goudé: un ultimatum fixé au procureur

CPI - Indemnisation de Blé Goudé: un ultimatum fixé au procureur
CPI - Indemnisation de Blé Goudé: un ultimatum fixé au procureur

La CHAMBRE ARTICLE 85 ( » Chambre « ) de la Cour pénale internationale ( » Cour « ), dans le cadre de la procédure prévue à l’article 85 relative à l’affaire Le Procureur c. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, rend la présente  » ordonnance fixant un délai de réponse « .

Le 9 septembre 2021, M. Blé Goudé a déposé une demande d’indemnisation en vertu de l’article 85 du Statut de Rome (la  » demande « ) devant la Présidence.

Le 17 septembre 2021, le Bureau du Procureur ( » l’Accusation « ) a demandé, entre autres, d’être autorisé à répondre au fond de la 2021, et que toute audience sur la question ne se tienne pas avant février 2022.  20 septembre 2021, le Bureau du conseil public pour les victimes ( » BCPV « ), dont le conseil principal, Mme Massidda, a représenté les victimes dans les procédures précédentes dans l’affaire contre M. Blé Goudé, demande le même délai du 15 décembre 2021 pour faire pour transmettre les vues et préoccupations des victimes sur la demande. Le OPCV soutient également la demande de l’Accusation quant au moment de l’audience.Le 22 septembre 2021, l’équipe de défense de M. Blé Goudé ( » Défense « ) a répondu.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Collision entre un Gbaka et un camion remorque sur la voie expresse Abobo-Adjamé, 23 victimes dont 1 décès

En vertu de la règle 174(1) du Règlement de procédure et de preuve (le  » Règlement « ), l’Accusation doit avoir la possibilité de présenter ses arguments. l’Accusation a la possibilité de répondre par écrit. Compte tenu de la portée et du contenu de la demande, la Chambre considère qu’il est approprié de de prolonger le délai de réponse au-delà des dix jours habituels, mais ne considère pas que le délai demandé par l’Accusation soit raisonnable. La date limite pour la réponse de l’Accusation sur le fond est fixée au 15 novembre 2021.

La Chambre a pris note de la demande du BCPV de transmettre les vues et préoccupations des victimes. La Défense soumet que la demande devrait être rejetée in limine, puisque les victimes n’ayant pas qualité pour agir dans le cadre de la procédure de l’article 85 devant la Cour. La Chambre note que les règles applicables ne font effectivement pas référence aux représentants légaux des victimes, et que de tels représentants n’ont pas participé aux procédures précédentes devant la Cour au titre de l’article 85. Le BCPV fait valoir que la présentation des vues et préoccupations des victimes est opportune étant donné  » l’importance de la question pour les victimes « .

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le SYNATACI interpelle le ministre Sangafowa face à la mésentente entre agent du ministère de l'Agriculture et les conseils café-cacao et coton-anacarde,

qui ont participé à la procédure et de son impact sur leurs intérêts « . et de son impact sur leurs intérêts « . Toutefois, comme l’a également noté la Défense, la Défense, le BCPV n’a pas indiqué comment les intérêts des victimes qui ont participé au procès pénal susmentionné, qui se sont terminés par l’acquittement des personnes accusés, comme l’a confirmé la Chambre d’appel, sont affectés par les procédure d’indemnisation. Le BCPV est donc chargé d’expliquer sur sur quelle base légale il devrait être autorisé à faire partie de la présente procédure de l’article 85 et de transmettre les points de vue et les préoccupations des victimes. L’explication doit être déposée dans un délai de sept jours à compter de la notification de la présente ordonnance.

Lire aussi:   Probo Koala: les victimes réclament les indemnisations dues

En ce qui concerne la demande d’audition de M. Blé Goudé et la réponse de l’Accusation sur la réponse de l’Accusation sur le calendrier de l’audience, la Chambre considère qu’il n’est pas audience avant de recevoir les observations écrites. La demande de M. Blé Goudé sera réexaminée une fois que les observations écrites auront été reçues.

POUR CES RAISONS, LA CHAMBRE

FIXE la date limite de réponse de l’Accusation à la requête au 15 novembre 2021 ;

DONNE INSTRUCTION au BCPV de fournir l’explication susmentionnée dans les sept

jours à compter de la notification de la présente ordonnance.

Fait à la fois en anglais et en français, la version anglaise faisant foi.

23 September 2021

At The Hague, The Netherlands

 

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here