Home Société Côte d’Ivoire : une institutrice victime de viol à Minignan

Côte d’Ivoire : une institutrice victime de viol à Minignan

Côte d'Ivoire : une institutrice victime de viol à Minignan
Côte d'Ivoire : une institutrice victime de viol à Minignan

C’est la troisième institutrice victime de viol ou de tentative de viol en l’espace de deux mois. Après Sandegué et Samatiguila. C’est désormais Minignan qui est le théâtre d’un crime visé contre les formatrices des enfants de Côte d’Ivoire et c’est un syndicat qui lance l’alerte.

Les faits

Lundi 15 Novembre 2021, Tiefinzo, village du département de Minignan. C’est la fête nationale de la paix, un jour férié, les enseignants sont loin de leurs salles de classe.

Lire aussi:   Côte d’ivoire: la quasi-totalité des terres agricoles sans titre de propriété, source de conflits (étude)

Il est 14h, dans ce village du nord de la Côte d’Ivoire située dans l’inspection primaire de MINIGNAN, une institutrice a été violée par un individu sous la menace d’un couteau.

En effet, selon les responsables du syndicat des enseignants, la jeune dame, après avoir fait la lessive à cette heure là, est entrée dans sa chambre pour se reposer.

C’est à ce moment précis qu’un individu armé d’un couteau est entré dans la chambre de la maîtresse. Sous la menace de son couteau l’individu a abusé de l’institutrice sans autre forme de procès.

Lire aussi:   Revendications scolaires et universitaires: Le pouvoir manœuvre pour déstabiliser la FESCI

Après son forfait, le malfrat est sorti tranquillement de la chambre et a tenté de s’évanouir dans la nature.

Juste après qu’il soit sorti de la chambre, l’institutrice, dépouillée de son honneur a eu la force, pour sortir et alerter les voisins.

Ces derniers, après une course poursuite ont appréhendé le malfrat et l’ont remis à la gendarmerie de Samatiguila.

C’est le lieu d’indiquer que c’est le troisième cas de viol ou de tentative de viol sur une institutrice en fonction dans cette partie de la Côte d’Ivoire. Après le drame de Sandegué, celui de Minignan doit sonner l’alerte afin que des mesures fermes soient appliquées contre ces personnes sans foi, ni loi qui s’adonnent à ces pratiques.

Lire aussi:   Professionnalisme et responsabilité, cheval de bataille de Bruno Koné

Source : Jérôme Ourizalé SG National SAEPPCI

JMDinfos

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here