Home Société Côte d’Ivoire: un policier se suicide à son poste d’observation à Aboisso

Côte d’Ivoire: un policier se suicide à son poste d’observation à Aboisso

Côte d’Ivoire: un policier se suicide à son poste d'observation à Aboisso
Côte d’Ivoire: un policier se suicide à son poste d'observation à Aboisso

Un sergent-chef de police s’est donné la mort avec son arme de dotation le dimanche 1er août 2021 aux environs de 17 heures alors qu’il était à son poste d’observation à Aboisso, ville située à 116 Km d’Abidjan, au sud-est de la Côte d’Ivoire. Selon nos sources, le corps sans vie de A. J, sergent-chef de police a été retrouvé le dimanche 1er août aux environs de 17 heures à Aboisso. Et ce, au moment où il était en service à un poste de police non loin du Lycée moderne.

Delpierro comme certains de ses amis l’appellent, se serait suicidé à son poste d’observation à Aboisso. Notre source indique que la victime a programmé sa kalachnikov en mode automatique à son lieu de service avant de prendre trois balles dans la tête. Un geste qui peut paraître surprenant pour certains, surtout qu’il aimait la vie.

Lire aussi:   BEPC 2017 : Les oraux ont commencé hier

De bonne source, cependant, l’agent aurait tenté, au moins à deux reprises, de se suicider, auparavant. Notre source détaille que la première tentative fut avec son arme, la seconde fut avec des comprimés et la troisième avec son arme qui fut fatale. Pour l’instant l’on ignore les causes de ce suicide présumé.

Rappelons que, le Maréchal Des Logis Modi Jaurès Rivarol Amaffou, en service à l’École de Gendarmerie de Toroguhé avait trouvé la mort le lundi 1er avril 2019 dans des conditions tragiques. Son corps sans vie, avait été « retrouvé dans l’enceinte de l’établissement, une arme de dotation entre les mains ».

Lire aussi:   Actions sociales et développement dans la commune de Koumassi: le Maire N’Dohi visite 09 chantiers de 3,253 milliards de FCFA

Certains avaient crié au suicide vu une conversation présentée comme sa dernière communication avec ses camarades de promotion dans un groupe WhatsApp dans laquelle, il annonçait son suicide: « Je ne serai plus de ce monde aujourd’hui », son interlocuteur de l’interroger «Tu racontes quoi même toi là? » et lui de conclure «Adieu, sois à mes funérailles».

En clair l’origine du suicide serait un chagrin d’amour. Le jeune sous-officier s’était, en effet entiché d’une fille qu’il se disputait avec un supérieur hiérarchique. La jeune fille avait préféré l’autre. La suite fut dramatiquement connue.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : À Bouaké pour prévenir les conflits inter-communautaires, Sidi Touré sermonné par un chef qui réclame Amadou Koné

Afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here