Home Société Côte d’Ivoire : Un journaliste convoqué à la Police scientifique

Côte d’Ivoire : Un journaliste convoqué à la Police scientifique

Côte d’Ivoire : Un journaliste convoqué à la Police scientifique
Côte d’Ivoire : Un journaliste convoqué à la Police scientifique

Le président des journalistes d’investigation de Côte d’Ivoire, Seriba Koné a été convoqué à la Police scientifique ce jeudi 05 août 2021. Le concerné ne sait pour le moment pas ce pour quoi il est convoqué.

Seriba Koné, président des journalistes d’investigation, par ailleurs directeur de publication du site d’informations en ligne lepointsur.com a été convoqué à la Police scientifique « pour affaire le concernant ». « Monsieur Seriba Koné, vous êtes prié de vous présenter à la Direction de l’informatique et des traces technologiques (DIT), à Cocody Danga, non loin de EDIPRESS, la Société nationale de développement de l’informatique (SNDI), et de l’ambassade de l’Espagne. Le jeudi 05 août 2021, pour affaire le concernant. NB : Bien vouloir présenter la convocation et demander le bureau des enquêteurs, LT Traoré », telle est la teneur de la convocation adressée au journaliste d’investigation.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: les automobilistes désormais soumis à l’alcootest

« Je ne sais pour le moment pas ce pour quoi je suis convoqué. Parce que la convocation n’est pas explicite », a confié Seriba Koné à Afriksoir.net. Cependant, celui-ci compte répondre à la convocation en compagnie de son avocat. Son audition permettra de savoir un peu plus sur les motivations de celle-ci.

Pour rappel, le journaliste Kouamenan Gonah Laurent, dit Pierre Le mauvais, président du Conseil de Gestion de la Maison de la presse (MPA), avait été convoqué le mardi 24 novembre 2020, à la police scientifique. Notons qu’il s’agissait d’un article que le concerné avait écrit en octobre 2020. Une plainte aurait été déposée contre lui. La police ne lui avait pas indiqué qui portait plainte contre lui, ni l’article incriminé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Sécurité du sommet UA-UE, plus de 300 personnes raflées et conduites à la préfecture de police

source: afriksoir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here