Home Société Côte d’Ivoire: un enseignant du lycée moderne de Katiola mortellement fauché par...

Côte d’Ivoire: un enseignant du lycée moderne de Katiola mortellement fauché par un véhicule

Côte d’Ivoire: un enseignant du lycée moderne de Katiola mortellement fauché par un véhicule
Côte d’Ivoire: un enseignant du lycée moderne de Katiola mortellement fauché par un véhicule

Un enseignant contractuel, en service au lycée moderne Gaston Ouassénan Koné de Katiola, a été mortellement fauché par un véhicule non identifié, dimanche 01 août 2021, sur l’axe routier Niakara-Bouaké,  précisément à l’entrée Sud de la ville chef-lieu de région du Hambol (Katiola) alors qu’il enfourchait une moto, a appris l’AIP sur place.

Olivier Yéo Kiyola, professeur d’espagnol, issu du recrutement d’enseignant dans le cadre du Plan social gouvernemental (PS-GOUV) de  2019, a été mortellement percuté, dans la soirée de lundi 1er août 2021, par un véhicule qui a poursuivi son trajet, faute de témoin et ce, à l’entrée Sud de la ville de Katiola, sur l’axe d’accès à Bouaké.

Lire aussi:   Kotobi-Akoupé : des morts et des blessés dans un grave accident

“Ce sont des usagers de la Nationale A3 qui ont aperçu le corps inerte d’un individu et qui ont donné l’alerte. L’automobiliste coupable des faits ne s’est certainement pas arrêté”, a expliqué un habitant de la ville de Katiola, Clément Kouadio Django, un motocycliste en provenance de Bouaké, lundi 1er août 2021.

Le professeur contractuel d’espagnol au lycée moderne Gaston Ouassénan Koné de Katiola depuis 2021 revenait seul à moto de Bouaké, ville où il avait séjourné dans le cadre des démarches administratives en vue de l’intégration des enseignants issus du PS GOUV.

Lire aussi:   Affaire Agrobusiness : Le syndicat des investisseurs indépendants dénonce l’arrestation de Mme Koffi et condamne la mode de règlement du gouvernement

La dépouille de l’enseignant a été admise à la morgue de Katiola,  la brigade locale de gendarmerie nationale a ouvert une enquête.

AIP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here